Après 5 années de hausses consécutives, le taux de fraude à la carte bancaire s’est enfin stabilisé à 0,080 %.  Mais ce chiffre est en trompe-l’œil puisque la quantité de fraude des paiements à distance est 20 fois supérieure à celle qui concerne les boutiques traditionnelles…

Quelles sont les précautions à prendre pour éviter ce type de problèmes ? Voici quelques éléments de réponses.

Ce dossier est réalisé à l’occasion des 3 Jours du E-commerce du 23 au 26 septembre 2014 sur Gautier-Girard.com.  Pour être mis en relation avec des prestataires spécialisés dans la création de e-commerces, vous pouvez consulter la Boutique des Entrepreneurs.

E-commerce : éviter la fraude à la carte bancaire

Le constat : la fraude à la carte bancaire concerne surtout les paiements à distance

Il y a 20 fois plus de fraude sur les transactions à distance que dans les boutiques traditionnelles !

Les chiffres sont éloquents :

  • les paiements  à distance ne concernent que 11 % du montant total des paiements
  • mais il représentent 64,6 % de la fraude !

Alors évidemment, si vous créez une boutique en ligne sans prendre un minimum de précautions, vous risquez d’être concerné par une fraude liée à un numéro de carte bancaire usurpé (65 %) ou à une carte perdue ou volée (34 %).

Comment éviter la fraude à la carte bancaire ?

Le premier réflexe à avoir est de s’intéresser au problème de la sécurisation des paiements dès la conception de votre boutique en ligne. Si vous faites appel à un prestataire, vous devez valider cette question là avec lui. Vous devez être encore plus vigilant(e) si vous décidez d’utiliser un outil gratuit en ligne pour créer votre e-commerce. Vous ne pouvez pas vous contenter d’un discours commercial garantissant la sécurisation des paiements ! Il faut que vous obteniez des informations précises et concrètes sur le(s) dispositif(s) mis en place pour garantir cette sécurité.

Ensuite, vous devez avoir un système d’authentification renforcée, tels que 3D Secure,  afin d’envoyer par exemple un code par SMS sur le téléphone de l’acheteur afin de valider la transaction.  En France, seulement 43 % des boutiques en ligne ont adopté ce dispositif alors qu’il constitue une première barrière efficace (même si elle n’est pas toujours suffisante) contre la fraude à la carte bancaire.

Enfin, il y a quelques précautions à prendre pour éviter les problèmes, surtout lorsqu’il s’agit de nouveaux clients  :

- vérifier la validité de la carte auprès de la banque (il existe une liste qui répertorie les cartes qui ont fait l’objet d’une opposition)

- contrôler la fiabilité de certaines commandes : lorsque le montant et/ou la quantité des produits commandés sont inhabituels,  lorsque la carte est associée à un autre nom pour l’adresse de livraison…il est préférable de s’assurer que ce client est bien le détenteur de la carte bancaire et qu’il a réellement passé commande. Prendre le temps de contacter l’internaute (par téléphone ou par courrier) est parfois loin d’être une perte de temps !

Et vous, avez-vous déjà été victime d’une fraude à la carte bancaire ?

Crédit photoShutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement