Un local qui est destiné à recevoir des clients doit respecter toutes les normes des établissements recevant du public (ERP) relatives à la sécurité et à l’accessibilité.

Mais qu’en est-il lorsqu’un entrepreneur décide de lancer son activité à domicile ?

Voici ce qu’il faut savoir sur le sujet :

Recevoir des clients à domicile

Allez-vous dédier une pièce de votre logement à votre activité ?

Vos obligations vont varier selon l’endroit où vous allez recevoir vos clients :

  • vos clients vont être reçus dans “le même ensemble de pièces que la vie familiale” (cuisine, salon…) => dans ce cas, vous n’avez pas besoin de respecter les normes des ERP
  • vos clients vont être reçus dans une pièce dédiée à votre activité => vous devez respectez les normes des ERP

Ne vous précipitez pas pour faire votre choix

Comme souvent, il n’y a pas a priori de bon ou de mauvais choix.

En revanche, il y a certains éléments à prendre en considération :

- Ne sous-estimez pas le coût des travaux nécessaires pour vous conformer aux obligations des ERP

Vous avez intérêt à demander des devis pour éviter les mauvaises surprises…

Par exemple, par rapport aux normes d’accessibilité, il faut savoir que vous ne pouvez pas demander une dérogation totale. Les demandes de dérogation doivent viser uniquement certains points de la réglementation, voire un ou plusieurs handicaps. Les motifs pour demander une dérogation sont aussi limités :  impossibilité technique, refus des Bâtiments de France ou coût trop élevé et manifestement disproportionné par rapport aux améliorations apportées.

Or il vous faudra demander une autorisation avant d’ouvrir votre ERP qui sera examinée sous l’angle accessibilité.

- Pensez à ce qu’implique l’accueil du public dans une de vos pièces à vivre 

A contrario, recevoir vos clients dans “le même ensemble de pièces que la vie familiale” n’est pas toujours une bonne solution. En fonction de votre activité, cela peut dissuader certains prospects de devenir vos clients.

Il peut aussi y avoir des problèmes de confusion vie privée/vie professionnelle. Enfin, n’oubliez pas de prévenir votre assureur de ce changement de situation.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement