Vous utilisez Gmail, Dropbox, ou un autre logiciel ou service en cloud computing ? Alors, comme 86 % des dirigeants d’entreprise européens, vous ignorez sans doute l’étendue de vos responsabilités concernant la sécurité des données (source : Iron Mountain,étude février 2013).

Il faut pourtant tordre le cou à une idée reçue : ce n’est pas parce que vous confiez le stockage et la confidentialité à un prestataire extérieur que vous êtes dégagé de votre responsabilité vis-à-vis de vos clients. Et il ne s’agit pas simplement d’une question d’image de marque ! Il y a un vrai risque financier si vous perdez des données, ou s’il y a un manquement à l’une de vos obligations.

Stockage des données clients dans le cloud : responsabilité de l’entrepreneur

Deux précautions s’imposent donc :

  •  bien sélectionner votre prestataire : vous devez vous assurer de l’endroit où vont être stockées vos données, du recours ou non à de la sous-traitance, de la loi applicable en cas de litige, de la continuité du service et de sa sécurité…
  • souscrire une RC Pro avec une protection juridique, même lorsque ce n’est pas obligatoire pour votre activité, pour bénéficier d’une protection si un litige survient avec le fournisseur de la solution cloud ou avec un client.

Crédit photo : merci à John K

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement