Certains porteurs de projets, très créatifs, ont plusieurs idées de business qu’ils ne veulent pas développer mais qu’ils aimeraient bien vendre. Mais est-il possible de protéger et de vendre une idée ? Faut-il éviter de parler de son concept par peur de se faire voler son idée ? Comment parvenir à intéresser les acheteurs éventuels ?

Pour vous aider à y voir plus clair, voici 3 réalités à garder à l’esprit :

Comment déposer et vendre une idée de business ?

1) Vous n’êtes pas le seul/la seule à croire avoir une idée géniale

On est rarement le seul (ou la seule) à avoir une super idée. Parce que d’autres ont été confrontés au même problème que vous, parce qu’ils connaissent tel secteur aussi bien que vous, parce qu’ils ont les mêmes envies, ils ont déjà envisagé de lancer le même business.

Et même si l’on imagine que vous êtes le seul (ou la seule), rien ne dit que votre idée est géniale. Parfois, on a l’impression de tenir un concept en or mais il va être difficilement possible de le développer : problèmes techniques, juridiques, marché inexistant, etc.

Ce qu’il faut retenir : Ne vous fiez pas simplement à une intuition ou à une ébauche d’idée. Creusez-la et confrontez-la à la réalité pour savoir comment elle peut être améliorée et transformée en business. Cela ne veut pas dire que votre idée de départ n’est pas bonne ou originale, mais simplement que vous devez la valider pour savoir si elle peut être concrétisée.

2) Vous ne pouvez pas protéger une idée

Entreprendre : déposer et protéger une idée

Une idée en tant que telle ne peut être protégée. Si vous dites : “J’ai l’idée d’un concept de pizzeria qui vendrait uniquement des pizzas conçues avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique”, vous n’avez pas assez d’éléments pour protéger votre concept.

Et c’est tant mieux ! Il serait vite compliqué de lancer un business si chacun d’entre nous pouvait déposer toutes les idées qui lui passent par la tête (la plupart des concepts seraient déjà protégés).

Heureusement, vous pouvez quand même protéger les éléments tangibles qui matérialisent votre idée : marque, slogan, logo, invention, logiciel, procédé technologique, dessin ou modèle…

Ce qu’il faut retenir : Comme il est impossible de déposer une idée, là encore vous devez développer votre projet pour qu’il soit suffisamment matérialisé afin d’être protégé par le droit d’auteur ou par les droits de propriété industrielle. A ce sujet, vous pouvez consulter ce dossier : Comment protéger son idée de création d’entreprise ?

3)  Ce qui compte ce n’est pas l’idée, mais sa mise en œuvre

Faut-il cacher ses idées de business ou en parler ?

Avoir une bonne idée de business est bien sûr très important. Mais ce qui compte réellement est la façon dont vous allez la concrétiser.

Une mauvaise idée ou une idée banale peut se transformer en entreprise très rentable et devenir un véritable succès. A l’inverse, une idée a priori géniale peut devenir un bide parce qu’elle n’a pas été bien exécutée (par exemple : marketing-mix à côté de la plaque, étude de marché ratée…) ou parce qu’une évolution législative/technologique l’a rendue obsolète.

Ce qu’il faut retenir : Travaillez et développez votre idée ! N’hésitez pas à la confronter à l’avis d’experts, de clients potentiels, d’utilisateurs. Leurs critiques vous aideront à avancer et à élaborer un concept solide et détaillé qui pourra peut-être, le cas échéant, être déposé puis vendu (n’oubliez pas, dans ce cas, de faire signer un contrat avec une clause de confidentialité aux acheteurs potentiels).

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement