Un business plan ne se résume pas à la présentation de vos besoins en financement !

Ce document doit contenir une vision d’ensemble complète de votre futur projet : offre de produits/services, marché et concurrents, objectifs et stratégie de l’entreprise, équipe et ressources humaines, statut juridique…

N’oubliez pas non plus de consacrer une partie de votre business plan à l’analyse des risques liés à votre projet !

Beaucoup de porteurs de projets font l’impasse sur ce volet essentiel parce qu’ils pensent que cela risque de dissuader les partenaires et les investisseurs. C’est une grosse erreur !

Si vous voulez être crédible, vous devez montrer que vous avez une approche réaliste de votre futur business et que vous serez capable de réagir si tout ne se passe pas comme prévu.

Business plan : l'analyse des risques

Combien de risques faut-il présenter ?

Limitez-vous aux 4 ou 5 risques principaux, en les classant du plus grand au plus petit.

Vous pouvez les présenter par exemple sous forme de tableau en précisant :

  1. Le risque
  2. La probabilité de réalisation du risque (il s’agit de donner un ordre de grandeur)
  3. Les conséquences potentielles sur votre activité (impact faible, moyen ou fort)
  4. Les solutions envisagées ainsi que les actions déjà mises en place pour limiter l’impact du risque sur votre entreprise ou la probabilité de sa réalisation

Il est inutile de les mentionner dans le résumé opérationnel (executive summary) au début de votre business plan. Comme il est destiné à accrocher le lecteur, il ne faut pas évoquer les points négatifs dans cette partie !

En général, les risques sont plutôt présentés après la partie financière ou tout à la fin de votre business plan.

Quels sont les principaux risques à mentionner ?

Tout va dépendre de votre projet, c’est vous qui êtes le mieux placé pour identifier les risques les plus importants pour votre future activité.

Pour vous aider dans votre démarche, voici quelques exemples de risques :

  • concurrence : implantation d’un concurrent à proximité de votre local, nouveaux entrants sur le marché, copie de votre innovation…
  • ressources humaines : départ d’un des fondateurs de la société (surtout s’il a une compétence essentielle à l’entreprise), difficultés à recruter, profils des fondateurs trop similaires, équipe incomplète…
  • achats : coût des matières premières variable et donc risque de hausse…
  • réglementation : vides juridiques dans la loi existante, nouvelle loi en préparation, activité devant être très encadrée…
  • commercial : délais de paiement, délais de prise de décision, développement commercial qui prend du retard…
  • technologie : technologie qui pourrait devenir obsolète, retard dans le lancement de la deuxième version de votre site ou de votre application, risque de bugs car technologie inédite, propriété intellectuelle à gérer…
  • taille du projet : investissements très importants, processus complexes, marché international à viser rapidement…

Et vous, avez-vous déjà rédigé votre analyse des risques pour votre business plan ?

Crédit photo : Mark Morgan
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement