Marie-Caroline est responsable d’une agence Babychou Services à Versailles : ce réseau de franchises est spécialisé dans la garde d’enfants à domicile, de la naissance à 12 ans).

Elle a donc connu toutes les étapes de la création d’une entreprise en franchise mais aussi de la demande d’agrément spécifique pour la garde d’enfants.

 Dans le cadre de la semaine spéciale “Créer son entreprise en franchise” du 27 mars au 02 avril sur Gautier-Girard.com, elle a accepté de partager son expérience avec d’autres futurs franchisés et de donner des conseils pratiques très utiles pour se lancer et choisir un réseau de franchise.

Interview : devenir franchisé

Pourquoi avoir choisi la franchise lorsque vous avez décidé de créer votre entreprise ?

J’ai préféré me lancer avec une franchise car je voulais profiter d’un réseau, d’une communication et d’outils déjà organisés. Avec une franchise les outils de communication sont déjà créés ainsi que les logiciels métiers. Tout créer moi-même me paraissait trop compliqué !

Grâce à la franchise j’ai également pu bénéficier d’un comptable spécialisé dans les services à la personne et à un prestataire juridique et paye recommandés.

Qu’est-ce qui vous a conduit à choisir le réseau Babychou Services ?

C’est un des leaders de la garde d’enfants à domicile et la franchise est abordable financièrement. Le réseau a proposé une formation sur une semaine et un suivi régulier des franchisés. Leur résultats et le nombre d’ouvertures d’agences sont constants. L’équipe et la taille de la franchise sont raisonnables.

Avez-vous respecté les étapes traditionnelles d’une création d’entreprise avant de vous lancer ? (étude de marché, plan de financement….)

Le franchiseur m’avait envoyé les informations en sa possession, j’ai aussi fait une étude de mon côté.

Estimez-vous avoir été suffisamment accompagnée lors de la création de votre entreprise ?

Très moyennement en fait, surtout sur l’agrément qui est très compliqué dans le métier de la garde d’enfants à domicile : l’agrément est une étape difficile et compliquée surtout quant on n’est pas du métier. Le franchiseur m’a très peu accompagné et les délais ont donc été rallongés pour obtenir cet agrément.

Très peu d’accompagnement aussi dans le financement : les démarches ont toutes étaient faites par moi et à part m’avoir donné le nom des banques, j’ai dû monter le dossier seule. L’aspect comptable a été vu avec le comptable recommandé par BABYCHOU et son travail a été correct. Je suis restée seule pour cette création !

Avec le recul, quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs qui envisagent de créer leur entreprise en franchise ? Quels sont les points auxquels ils faut être attentif avant de s’engager auprès d’un franchiseur ?

Je dirai qu’il faut rester prudent et bien connaitre la ville et le secteur géographique… ne pas croire le franchiseur dans ses documents style DIP…. La réussite passe avant tout par une bonne connaissance du marché et un fort réseau.

Avec le recul et l’expérience, je dirai qu’il faut systématiquement reprendre toutes les informations données par le franchiseur et l’idéal serait d’avoir un contact direct avec un franchisé (mais en ce qui me concerne cela n’a jamais été possible…). Bien suivre l’activité des autres points de franchises déjà existants. Ne pas se précipiter et surtout se dire qu’on est, hélas, souvent considéré comme des indépendants par le franchiseur…

A ce jour, qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre réseau de franchise ?

L’image que véhicule BABYCHOU auprès des parents: le nom plait aux parents. J’ai également pu rencontrer d’autres franchisés sympas avec qui on échange énormément… on se sent donc moins seule !

Le travail personnel reste énorme malgré tout et l’appui de la franchise pas vraiment existant. Dans mon métier les décrets sont nombreux,l’agrément évolue souvent et aucune veille n’est faite par le franchiseur qui nous rappelle que nous sommes indépendants et donc que c’est à nous de faire ce suivi…

Je pensais qu’avec une franchise les choses seraient simplifiées, ce n’est pas toujours le cas !

Crédit photo : merci à ilyoungko

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement