Vous êtes sur le point de créer votre agence d’organisateur/organisatrice de mariages et pour mettre toutes les chances de votre côté, vous avez décidé d’entamer une formation. Mais laquelle choisir ?

Pour ce jour hautement sacré qu’est le mariage, de lourdes responsabilités pèsent sur les épaules du wedding-planner et nombreuses sont les compétences auxquelles il doit faire appel. Conscient de ces réalités, les prétendants au métier d’organisateur évènementiel sont de plus en plus nombreux à débuter par une formation avant de se lancer. Oui, j’ai bien dit « métier », car loin des strass et des paillettes, qui, on l’oublie, sont réservés aux mariés, c’est à l’organisateur que revient la gestion logistique d’un tel évènement. Face à une offre de formation aussi diverse que variée, il peut être difficile de s’y retrouver. Hormis le coût et le lieu, sur quoi peut-on se baser pour choisir sa formation d’organisateur de mariage ?

Voici quelques pistes :

Formation wedding-planner

Quelle valeur a une formation d’organisateur de mariages ?

Que les choses soient dites : il n’existe aucune formation « reconnue ou agrée par l’Etat ». Le métier est encore récent, la Ministère de l’Education Nationale n’a donc pas à ce jour crée de filières « diplômantes » spécifiquement pour ce métier et l’Etat n’a pas non plus inscrit de formations privées au répertoire du RNCP (Registre National des Certifications Professionnelles).

Devenir wedding-planner

Les formations possibles à ce jour sont proposées par des organismes privés, et sont donc payantes. Le plus souvent, il s’agit d’agences de wedding planner qui, en plus de leur activité initiale, organisent des sessions de formation, en groupe ou parfois individuelles. Outre les agences, deux Écoles privées existent. On peut parler d’Ecole de formation, car elles sont rattachées au code APE 8559A - Formation continue d’adultes. A l’issue de cette formation, vous n’aurez donc pas de diplôme délivré reconnu par l’Etat. Vous recevrez cependant un certificat ou une attestation de fin de formation, vous permettant de justifier à toute fin utile du suivi de votre formation.

Une agence dispensant des formations doit au minimum, et c’est une obligation, détenir un numéro de déclaration d’activité, signifiant qu’il a déclaré son activité de formateur auprès de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) de sa région. Ce numéro n’a aucune valeur d’agrément. Il est purement administratif et est notamment demandé par les organismes financeurs du DIF (Droit Individuel à la Formation), CIF (Congé Individuel de Formation)…

Respect de la règlementation

Avant toute chose, vérifiez que l’organisme qui vous intéresse applique la règlementation afférente à tout organisme de formation. Vérifiez donc qu’il :

- Il vous soumet un contrat de formation comportant les mentions obligatoires suivantes :

  • La nature, la durée, le programme et l’objet des actions de formation, le nombre de stagiaires maximum ;
  • Le niveau de connaissances préalables requis pour suivre la formation ;
  • Les conditions dans lesquelles la formation est donnée aux stagiaires, notamment les modalités de formation dans le cas des formations réalisées en tout ou en partie à distance, les moyens pédagogiques et techniques mis en œuvre ;
  • Les modalités de contrôle des connaissances et la nature de la sanction éventuelle de la formation ;
  • Les diplômes, titres ou références des personnes chargées de la formation;
  • Les modalités de paiement ainsi que les conditions financières prévues en cas de cessation anticipée de la formation ou d’abandon en cours de stage.

- Il vous délivre un règlement intérieur
- Il vous offre la possibilité de vous rétracter dans un délai de 10 jours à compter de la signature du contrat.
- En fin de formation, l’organisme doit évaluer les acquis de la formation.
- A l’issue de la formation, l’organisme délivre au stagiaire une attestation comportant les objectifs, la nature et la durée de l’action et les résultats de l’évaluation des acquis de la formation. Il vous délivre par ailleurs une facture.

Pour en savoir plus sur la règlementation pour tout organisme de formation : cliquer ici

Le contenu de la formation

Qu’il s’agisse d’une agence ou d’une École privée, sachez qu’elles ne sont tenues à aucune obligation en termes de contenu ou de durée des cours puisqu’elles ne sont pas reconnues par l’Etat. L’offre de formation est donc hétérogène et non contrôlée. Il faut donc bien étudier leur programme de formation avant de faire votre choix.
Certaines agences et/ou Écoles dans une démarche de reconnaissance du diplôme par l’Etat, s’imposent elles-mêmes une rigueur dans la forme et le fond de leur formation. Elles travaillent sur la qualité de leur formation pour que le jour où la certification « d’Organisateur de mariages » sera inscrite au RNCP, la leur puisse être homologuée.

Les anciens élèves

Contactez d’anciens élèves de la formation visée pour savoir ce que la formation leur a apporté, si elle a répondu à leurs attentes, et ensuite savoir si elles se sont lancées comme organisatrice ensuite.

Le taux de réussite : un indicateur à prendre avec des pincettes

Les agences les plus connues ou les plus reconnues doivent parfois procéder à une sélection des candidats à la formation, les demandes étant trop nombreuses comparées au nombre de places disponibles. Le niveau de sélection à l’entrée de la formation est donc plus élevé. Ces agences peuvent donc se permettre de n’accepter en formation que les candidats ayant à la base le meilleur bagage et donc le meilleur profil pour se lancer après la formation.

Il ne faut donc pas écarter d’emblée une agence dont les taux de réussite (proportion des élèves ayant crée leur agence après la formation) seraient plus bas, car si les stagiaires présents étaient moins avantagés dès le départ de par leur profil (formation initiale, expérience professionnelle passée), alors cela ne doit pas remettre en cause la qualité de la formation en elle-même.

Article rédigé par Marion MAUPIN, Wedding-Planner au sein de l’agence My Special Event. Elle publie des conseils pour devenir organisateur de mariages sur son blog Réussir à sa façon, et met à la disposition de toutes celles et ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure, un guide gratuit intitulé « Devenez Wedding-Planner en 6 Etapes ».

Crédit photo : merci à Childsplayx3, à Churcy

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement