Si vous êtes auto-entrepreneur mais que vous ne dégagez pas beaucoup de revenus (voire pas du tout), vous vous retrouvez avec une protection sociale réduite puisque les cotisations (retraite, invalidité-décès…) versées sont proportionnelles au chiffre d’affaires réalisé.

La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016 a apporté un changement notable : s’ils le souhaitent, les auto-entrepreneurs peuvent choisir de “surcotiser” en payant un socle de cotisations minimales. Dans ce cas, ils paieront des cotisations qui ne seront jamais inférieures au montant minimal de cotisations de la Sécurité sociale.

La protection sociale des auto-entrepreneurs en 2016

Comment “surcotiser” ?

- Votre auto-entreprise existe déjà : vous devez demander à bénéficier de l’option pour la cotisation minimale forfaitaire auprès du RSI avant le 31 décembre de l’année en cours pour une application l’année suivante.

- Vous allez créer votre auto-entreprise ou vous venez de le faire : vous devez lever cette option auprès du RSI dans les 3 mois suivant la date de création de votre auto-entreprise (dernier délai : le dernier jour du troisième mois).

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photoShutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement