Création d’entreprise, vision d’entreprise et entrepreneuriat

Ce dossier de vous intéressera si vous envisagez de créer votre entreprise, si votre entreprise est toute jeune ou si vous vous posez des questions sur votre carrière de dirigeant.

Je discutais récemment avec une personne au chômage depuis quelques mois. Cette personne m’assurait avoir trouvé LA solution à son souci d’employabilité : . Cette solution lui a été soufflée par son conseiller ANPE. Il lui a listé toutes les aides auxquelles elle aurait droit pour toute .

Ces propos m’ont choqué parce que la personne voyait la comme une fin en soi. Comme une solution à tous ses problèmes qui se dénoueraient par eux-mêmes une fois les démarches de création effectuées.

Pourtant, il faut savoir que , c’est bien. Mais dans quel but ? Créer, c’est commencer quelque chose. Ce n’est pas en finir une autre ! L’imaginaire collectif laisse entendre que la est une rupture alors qu’il s’agit d’une continuité.

Lorsqu’on est créatrice ou créateur, il est nécessaire d’avoir une vision.  Lorsque son entreprise est toute jeune, il faut avoir une . Cette vision inclut vos buts personnels et professionnels, ainsi que ceux de l’entreprise. Cette vision ressemble aux plans d’un architecte qui détaille phase par phase la construction d’un immeuble. Sauf que vous, en tant que personne libre, n’avez pas de limite quant à la hauteur de l’immeuble, ce qu’il contient ainsi que son emplacement.

Ce dossier vous explique ce qu’est le concept de , comment il vous aide, et comment vous aider à la visualiser.

Une pour mieux réussir

La route vers le succès peut-être longue. Il existe des milliards et des milliards de façons de “réussir“, qui est d’ailleurs un concept très subjectif. Chacun a sa propre conception de la réussite. Pour certains, c’est vivre de leur passion, avec leur entreprise. Pour d’autres, la réussite c’est “gagner beaucoup d’argent” (oui, mais combien?). Pour encore d’autres, c’est être connu (passer à la télévision, dans le journal de référence d’un secteur d’activité, etc).

Pour commencer, il est important de savoir ce que l’on veut. Qu’est-ce qui conceptualise, de manière factuelle, cette vision de l’entreprise qui marche ? On y reviendra plus loin dans le dossier.

Le point est le suivant : avoir une vision claire de l’entreprise et du mode de vie que l’on recherche améliore considérablement les chances de réussite. Ceci parce que cette vision d’un futur imaginaire pousse l’esprit à dépasser ses limites actuelles.

Par exemple : vous habitez en appartement. Mais acheter une maison avec piscine fait partie de votre vision de la réussite. Vous poussez l’imagination de votre esprit à vous regarder à l’intérieur de cette maison, puis à l’extérieur, puis à imaginer cette piscine. Vous débloquez ainsi des limites : si vous êtes capable d’imaginer cette maison et cette piscine avec beaucoup de détails. Pourquoi pas l’avoir, un jour… en vrai ?

Que vous soyez en création ou que votre entreprise soit toute jeune, cette vision est une source considérable de motivation. C’est aussi préparer l’inconscient à trouver les chemins les plus faciles pour obtenir ce que vous voulez. L’inconscient écoute vos pensées conscientes, et travaille dans l’ombre pour vous aider à obtenir ce que vous décidez.

Comment avoir une ?

Lorsqu’on entreprend, on peut difficilement dissocier vie personnelle et vie professionnelle. Il y a beaucoup de vous dans votre entreprise, et il y a beaucoup de votre entreprise en vous.

C’est pourquoi l’aide que je vous propose se focalise sur les plans personnel et professionnel.

La question de fond est la suivante :

Où vous voyez-vous, ainsi que votre entreprise, dans 5 ans ?

Vision personnelle suite à la

Votre entreprise sera bientôt créée, ou est créée depuis peu. Projetez-vous dans 5 ans, et répondez au présent de l’indicatif à ces questions :

  • A quoi ressemble votre vie ?
  • Où habitez-vous ?
  • Qu’avez-vous fait de votre vie d’ici là ?
  • Comment avez-vous évolué, sur les plans personnel et spirituel ?
  • De quelle(e) façon(s) êtes-vous une meilleure personne ?
  • Que faites-vous de votre temps libre ?
  • Comment vous sentez-vous dans votre vie ?

Vision professionnelle en relation avec la

Même approche que précédemment. Votre entreprise est en création ou est créée, imaginez-là dans 5 ans en répondant à ces questions au présent de l’indicatif.

  • Dans quelle entreprise travaillez-vous ? Que fait-elle, que faites-vous ?
  • Dans quelles zones géographiques vous et/ou votre entreprise travaillez-vous ?
  • Combien d’heures travaillez-vous ?
  • Qui sont vos clients ?
  • Quelle est votre activité professionnelle principale ? Autrement dit, à quoi passez-vous l’essentiel de votre temps de travail ?
  • Travaillez-vous en solo ? Ou avec combien de personnes ?

Vision financière et influence de votre entreprise

Quelle est la conséquence financière de votre entreprise d’un point de vue financier ?

  • Quelle est la taille de votre entreprise, en terme de chiffre d’affaires ?
  • Quels sont vos bénéfices ?
  • Combien gagnez-vous chaque mois ?

Vous ne vous intéressez pas spécialement à l’argent ? S’il s’agit d’un autre domaine, n’hésitez pas à ajouter des questions qui forcent à donner des réponses concrètes et chiffrées si possible. Vous pourriez par exemple ajouter des questions sur le thème “Vie médiatique et influence de l’entreprise” si vous aimeriez devenir connu.

En imaginant ainsi le futur au présent, vous devriez sentir une bouffée d’énergie. Un peu comme un enfant tout excité à l’idée de partir en vacances !

Si vous ne trouvez pas cela excitant, si vous ne prenez pas de l’énergie au passage, c’est qu’il doit y avoir un souci : est-ce que l’entrepreneuriat est vraiment fait pour vous ?

Tirer la vision vers vous

Pour poursuivre l’expérience de cette , vous pouvez tout à fait répondre aux mêmes questions en remontant dans le temps : vous imaginer dans 3 ans, puis dans 1 an et demi, puis 10 mois, et ainsi de suite jusqu’au présent.

Si vous poursuivez ainsi en remontant les années jusqu’au présent, vous vous apercevrez que c’est un quasi plan de route vers la réussite que vous construisez. Puisqu’il part du futur (5 ans) pour aller jusqu’à vous, il y a nécessairement une évolution logique et chiffrée. Par exemple, vous ne pouvez pas mettre “j’aurai 15 employés dans 5 ans” et puis mettre “dans 1 an et demi, j’aurai 17 employés“.

Certaines personnes ne sont pas très visuelles. Si c’est votre cas, vous pourriez utiliser un outil de mind mapping. Il consiste à noter vos pensées, l’outil se chargeant d’en faire une représentation graphique (on en parle ici).

Pour beaucoup, c’est la vision financière qui reste la plus difficile à imaginer. Le raisonnement souvent suivi est de partir du bas, puis de remonter : combien suis-je payé(e) chaque heure ? Combien d’heures vais-je travailler (ou combien de contrats vais-je remporter) ? Il y a beaucoup d’inconnues avec ce raisonnement.

Vous pourriez prendre l’approche inverse, partir du haut vers le bas : quel revenu personnel voulez-vous ? Combien doit-il rester à l’entreprise à la fin du mois pour vous verser ce revenu ? Combien d’heures de travail voulez-vous travailler ? A partir de là, vous pouvez calculer la valeur idéale de chaque heure de votre temps.

Cela aide à éclaircir votre vision. Cela prépare aussi votre esprit à vous concentrer sur les actions qui ont un lien direct avec vos critères de réussite.

Avoir une , cela peut prendre du temps

Si vous n’avez aucune idée, n’insistez-pas. La plupart du temps, la clarté d’un choix, d’une vision, survient au moment où on s’y attend le moins. J’ai souvent eu d’excellentes idées aux endroits ou moments les plus impromptus ! Je vous passe les détails… toujours pour ce qui me concerne, cela se passe souvent en plusieurs phases :

  1. Essayer d’imaginer le plus de choses possibles (balayage), laisser vagabonder les idées si rien de spécial ne vient
  2. Laisser tomber (autrement dit, confier le travail à l’inconscient)
  3. Quelque chose survient, noter
  4. Repenser à toutes les choses imaginées
  5. Essayer de clarifier par du factuel (des chiffres, des éléments tangibles, très concrets)
  6. Répondre à la question : comment ? (il s’agit de mise en oeuvre : répondre à cette question revient souvent à dérouler le même processus de 1 à 6 pour trouver la réponse)

Prenez votre temps, et laissez les choses venir !

“Pour moi, la , c’est réussir à… voici comment : …”

La vision permet d’écrire quasiment un livre de ce que représente la création d’une entreprise et son succès pour vous.  En effet, votre vision vous projette des années plus tard. Votre esprit a dépassé ses limites actuelles et va se préparer à vous faciliter la tâche.

En fait, le langage crée une distorsion d’interprétation du terme ““. Sans vouloir choquer, je vais vous dire que tout le monde peut .

Allez donc à votre URSSAF, remplissez une feuille et votre entreprise est créée. C’est aussi simple que cela si vous voulez être en profession libérale. Tout le monde peut aussi remplir des papiers qui demandent des aides (ou demander à quelqu’un de le faire). Tout le monde peut aller à la banque demander un prêt. On peut même payer des gens qui font tous ces papiers, clefs en main. Même pour une SARL, même pour une SA.

On devrait tous se mettre dans l’esprit que ““,  cela devrait signifier “ qui marche, parce que …“. Plutôt que “faire des démarches de création”.

La vision de l’entreprise aide à réussir.

Comment vous voyez-vous dans le futur ? Et votre entreprise ?

Crédit photo : Merci à Midnight Digital.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement