Vous avez bouclé toutes les étapes de votre étude de marché, votre questionnaire est prêt et il n’y a plus qu’à partir interroger vos futurs clients.  Comme beaucoup de créateurs d’entreprise, vous envisagez alors de réaliser une enquête en ligne.

Mais attention : si vous voulez que les résultats soient réellement probants, il y a certaines précautions à prendre.

Voici 7 conseils à suivre si vous voulez éviter de vous planter :

Ce dossier est réalisé à l’occasion de la Semaine de l’Étude de marché du 16 au 23 septembre 2014 sur Gautier-Girard.com.  Pour être mis en relation avec des prestataires spécialisés dans l’étude de marché, vous pouvez consulter la Boutique des Entrepreneurs.

Réaliser une étude de marché en ligne

1) Bien réfléchir à vos questions

Il suffit de quelques minutes pour créer et mettre en ligne un questionnaire….mais il faut beaucoup plus de temps pour bien le préparer.

Ne commettez pas l’erreur d’écrire vos questions “à la volée”, selon votre inspiration du moment ! Il ne faut pas oublier que les réponses obtenues vont orienter votre stratégie commerciale. Or, il n’y a pas de bonnes réponses sans de bonnes questions.

Il peut-être très risqué de vouloir aller trop vite : même si vous obtenez 300 ou 400 réponses, si le questionnaire n’est pas pertinent, vous allez dans le mur.

2) Faire relire votre questionnaire

Avant de mettre votre questionnaire en ligne, faites-le relire par des personnes de votre entourage ou des professionnels (CCI, des chefs d’entreprise….). C’est important d’avoir un avis extérieur et d’identifier rapidement les facteurs bloquants et les coquilles qui peuvent se trouver dans votre questionnaire.

Parce qu’à partir du moment où il sera en ligne, vous allez perdre un temps précieux (et des avis précieux !) si vous devez modifier certaines questions en réalisant que vous avez commis certaines erreurs.

3) Oser filtrer les réponses

Le but d’une étude de marché n’est pas d’obtenir un maximum de réponses le  plus rapidement possible. Il s’agit avant tout d’obtenir les réponses de votre cible, c’est-à-dire de votre future clientèle. 

Donc il ne faut pas hésiter à mettre des questions obligatoires (tranche d’âge, sexe, profession ou secteur d’activité….) et à poursuivre ou non le déroulement du questionnaire en fonction des réponses apportées.

Etude de marché : faire une enquête en ligne

4) Adapter votre questionnaire à votre projet

C’est un peu le complément du conseil n°3 mais, au vu des erreurs commises par les porteurs de projet, ce point mérite un développement spécifique.

Si vous avez l’intention d’ouvrir une boutique en dur ou de proposer vos services dans un secteur géographique limité, vous ne devez pas prendre en compte les réponses qui sont trop éloignées du secteur que vous visez.  Elles ne vous seront en effet d’aucune utilité puisque les besoins des clients et leurs habitudes d’achat seront très différents d’un endroit à l’autre.

Précision importante : indiquer dans la présentation de votre questionnaire que vous souhaitez des réponses de personnes habitant dans une zone géographique donnée (région, ville) n’est pas suffisant.  Là encore, vous devez prévoir une question à réponse obligatoire.

Exemple avec un projet d’ouverture d’une boutique à Montpellier

Résidez vous à :

  1. Montpellier
  2. A proximité de Montpellier
  3. Dans le département de l’Hérault
  4. Ailleurs en France

Selon votre projet et votre secteur d’activité, vous ne garderez pour votre analyse que les personnes ayant répondu positivement à la question 1, 2 et éventuellement 3.

5) Limitez la durée du questionnaire

Même si la tentation est grande de poser un maximum de questions pour peaufiner votre offre, il faut faire attention à ne pas faire trop long.  Dans le cas contraire, vous aurez des difficultés à trouver des internautes assez patients pour aller jusqu’au bout de votre questionnaire.

6) Testez votre questionnaire une fois que vous l’avez mis en ligne

Vous devez vous assurer de la cohérence de votre questionnaire et vérifier également s’il n’y a pas de problèmes techniques.

Par exemple, si à la question “avez-vous déjà acheté dans une boutique sur internet ?” la personne interrogée répond “non”, il est inutile de lui imposer de répondre à la question concernant le montant moyen de ses dépenses en ligne.

7) Proposez un questionnaire “pro”

Même si vous réalisez votre questionnaire vous-même, essayez d’avoir une approche la plus professionnelle possible. Vous trouverez facilement sur le web des outils qui vous permettent d’obtenir facilement un questionnaire attractif avec la possibilité de compiler et de trier les réponses obtenues : Google docs, SurveyMonkey, ….

Et vous, quels sont vos conseils pour réaliser le questionnaire d’une étude de marché en ligne ?

Crédit photoShutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement