La coopérative d’activités est un concept d’entreprise né à Lyon dans les années 80 qui s’étend à d’autres régions dès 1999.  Le but de cette structure est d’accompagner les entrepreneurs potentiels lors de leur création en leur offrant un cadre juridique qui va leur servir de tremplin.

témoignage sur la coopérative d’activité

Pourquoi devenir entrepreneur-salarié ?

Être entrepreneur salarié est une sécurité pour le candidat à la création car cela lui permet de conserver son statut initial en parallèle (allocations chômage, temps partiel…), tout en créant, puis en développant sa propre activité.

Mais plus encore, intégrer une coopérative d’activités, c’est intégrer une entreprise aux 1 000 talents (enfin en général, plutôt une centaine) car se côtoient des assistantes administratives, des graphistes, des paysagistes, des coiffeuses, des consultants, des couturières, des formateurs de toutes sortes…Intégrer une coopérative d’activités, c’est s’inscrire dans une démarche d’économie solidaire et sociale.

 Sur le plan pratique, les coopératives offrent à des porteurs de projets de tous horizons un cadre juridique, leur permettant ainsi d’avoir un numéro d’immatriculation, un numéro de TVA voire un agrément pour dispenser de la formation. Elles assurent la gestion administrative des coopérants.

Mon expérience personnelle

En ce qui concerne Escale Création (la coopérative que j’ai choisi), outre les entrepreneurs, il y a quatre permanents :

  • une assistante administrative et de gestion qui prend en charge le quotidien de la coopérative et notamment nous informe des évènements comme les mensuelles qui réunissent les entrepreneurs, les formations proposées mais aussi édite les factures pour nos clients, nous informe de la réception des paiements…
  • un comptable
  • et deux accompagnateurs d’une très grande disponibilité.

Bien sûr, tous ces services ont une contrepartie financière qui peut paraître trop élevée pour certains mais qui me semble amplement justifiée par le service rendu. Cela n’engage que moi.

Pour certains, être entrepreneur-salarié n’est pas être entrepreneur à part entière, pourtant notre quotidien, nos angoisses, nos succès et nos échecs sont identiques. Notre salaire est généré par notre chiffre d’affaires. La seule différence, c’est que nous ne sommes pas seuls pour les affronter ou les partager. Le but de la coopérative d’activités est de mutualiser les moyens et les talents dans le respect de la différence. Ici, respect, solidarité, échanges ne sont pas de vains mots mais le quotidien.

Nathalie Demarcq est secrétaire indépendante en Isère (www.ndsecretariat.fr). Lorsqu’elle a créé son entreprise, elle a choisi d’intégrer une structure de l’économie sociale et solidaire :  la coopérative d’activités Escale Création.

 

Crédit photo : merci à ePublicist

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement