Le handicap ne doit pas être un obstacle à la création d’entreprise ! Bien au contraire : le taux de pérennité des entreprises créées par des créateurs handicapés est supérieur à celui des valides.

Pour aider les porteurs de projets handicapés à lancer leur activité, l’Agefiph (www.agefiph.fr)  propose une subvention qui peut aller jusqu’à 6000 € maximum ainsi que tout un panel d’aides très utiles.

Voici les conditions à remplir pour en bénéficier  :

Creation d’entreprise et handicap : le dispositif d’aides de l’AGEFIPH

Qui peut en bénéficier ?

Tous les demandeurs d’emplois handicapés tels que définis par l’article L 323-3 du Code du travail (voir ici) :

  • les bénéficiaires de l’allocation pour adulte handicapé
  • les travailleurs qui ont été reconnus handicapés par les commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées
  • les titulaires d’une pension d’invalidité (si la capacité de travail et de gain a été diminue de 2/3 par l’invalidité)
  • les titulaires d’une carte d’invalidité
  • les victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles ( dans ce cas : l’incapacité doit être permanente et égale ou supérieure à 10 %)
  • les bénéficiaires d’une pension de guerre ou assimilés

Quelles sont les conditions à remplir ?

Il y a trois conditions à remplir :

  • créer ou reprendre une entreprise (sauf une association loi 1901). Les auto-entrepreneurs peuvent donc également bénéficier de cette aide.
  • l’emploi ainsi créé doit être pérenne et compatible avec le handicap du créateur ou du repreneur
  • avoir le contrôle effectif de l’entreprise (dans l’hypothèse d’une société, il faut donc détenir au minimum 50 % du capital social, que ce soit seul ou en rajoutant les parts détenues par le conjoint, les descendants et/ou les ascendants).

Comment demander cette subvention ?

Vous devez obligatoirement :

  1. Faire votre demande AVANT d’effectuer l’inscription au Centre de formalités des Enteprises (CFE)
  2. Faire appel à une Boutique de Gestion (BGE) ayant le label Agefiph. La BGE vous aidera à monter votre dossier, elle vérifiera son adéquation avec votre profil, et elle  effectuera un suivi après la création de votre entreprise.

Quel est le contenu de l’aide ?

Le dispositif proposé par l’Agefiph est particulièrement complet puisqu’il comporte un véritable accompagnement en plus de l’aide financière.

Si votre projet est validé, vous pouvez ainsi bénéficier :

  • d’une subvention pouvant aller jusqu’à 6000 € pour financer les frais de lancement. Un apport personnel d’au moins 1 500 € est requis. En revanche, vous pouvez cumuler cette aide avec toutes les autres aides proposées par l’Etat;
  • d’une participation à une formation en gestion (250 heures maximum)
  • d’un accompagnement avant la création de l’entreprise mais aussi d’une participation au  suivi durant 3 ans
  • de la Trousse de première assurance : prise en charge de la cotisation pendant 2 ans hors garantie décennale pour être bien assuré (prévoyance et multirisque professionnelle)

En revanche, vous devrez rembourser la subvention en intégralité si vous vendez votre entreprise ou si vous arrêtez votre activité dans les 3 ans.

Crédit photo : merci à Marcovdz

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement