Élaborer un business plan ne se résume pas à aligner des chiffres dans des tableaux. Pour convaincre de la viabilité de votre projet, il vous faudra aussi soigner votre argumentaire et surtout, utiliser ce document à bon escient.

Voici 7 conseils qui vous aideront à réussir votre business plan :

Ce dossier est réalisé à l’occasion de l’événement éditorial spécial “Les 3 Jours du Business plan” du 3 au 5 novembre 2015 sur Gautier-Girard.com.

7 conseils pour réussir son business plan

1) Réalisez un business plan même si vous n’avez pas besoin d’investisseurs

Les porteurs de projet ont souvent tendance à dire  : “le business plan, c’est pour séduire les banques”.   Or, le business plan n’est pas là uniquement pour ça.

Même si vous n’avez pas besoin d’investisseurs, préparer votre business plan vous aidera à vous poser les bonnes questions et à peaufiner votre projet : étude de marché, analyse de la faisabilité et de la rentabilité, mix-marketing (à ce sujet, voir le dossier : Mix-marketing : à quel prix devez-vous vendre et comment vous faire connaître ?) ….

2) Le business plan ne se résume pas à une série de tableaux financiers

La partie financière du business plan

La partie financière de votre business plan est très importante, notamment si vous voulez convaincre des investisseurs potentiels,  mais elle doit s’intégrer dans un ensemble cohérent.

Vous devez soigner la rédaction de toutes les parties, et particulièrement la partie économique. Elle sera aussi déterminante pour emporter l’adhésion de vos interlocuteurs.

3) Employez un langage facilement compréhensible

Réaliser un business plan clair et accessible

Même si votre projet est novateur ou très technique, il faut éviter d’employer un jargon incompréhensible par le commun des mortels. Expliquez les choses simplement, dans un langage clair.

4) Adaptez votre business plan en fonction du destinataire

Créer un business plan personnalisé

Il ne faut pas perdre vos interlocuteurs avec des informations superflues. En fonction de l’interlocuteur visé, vous pouvez donc tout à fait adapter votre business plan pour supprimer ou simplifier certaines sous-parties.

Il sera ainsi personnalisé en fonction de sa cible : banque ou investisseur, futur associé, jury de concours….

5) Montrez que vous avez identifié les risques potentiels

Business plan : identifier les risques

Il faut trouver le bon équilibre entre :

  • montrer à votre interlocuteur que vous avez conscience des risques existants
  • rassurer et donner confiance

Pour cela, vous devez mettre en parallèle le risque identifié (évolution de la législation, conflit avec un des investisseurs, problèmes techniques, etc…) et la solution proposée. Si vous n’avez pas de réponse à apporter immédiatement, indiquez simplement qu’elle va être trouvée dans les plus brefs délais.

Ce qui compte, c’est de prendre du recul et d’être capable d’assumer les risques du projet.

6) Complétez votre business plan avec des annexes attractives

Les annexes du business plan

Mettez en avant des photos, des témoignages, des soutiens, des intentions d’achat de clients, des plans, des mises en situation, des articles de presse, votre CV et celui de chaque membre de l’équipe dirigeante…. Il est important de bien valoriser votre projet !

7) Soignez la présentation de votre business plan

Réussir le design du business plan

Choisissez une police de taille assez grande pour être agréable à lire,  travaillez votre mise en page, utilisez de la couleur, rajoutez des infographies,….

Votre business plan est un outil de communication qui met en avant votre future entreprise. Il faut donc aussi soigner la forme !  Et même si vous l’avez réalisé uniquement pour vous, il sera beaucoup plus pratique et agréable à utiliser si sa présentation est soignée.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement