Michel Vernet, inventeurOubliez l’image du Géo Trouvetou qui crée un nouveau produit par minute ! Être inventeur suppose une vraie passion, mais aussi du temps, de la persévérance et une motivation à toute épreuve.

Une réalité que connaît bien Michel Vernet ! Il est inventeur et Lauréat du Concours Lépine.

Sa société T’enrêv (www.tenrev.com), qui existe depuis 2006 et à réalisé 200k€ de CA en 2013, est spécialisée dans la vente de produits innovants :  perches de nage sur place, violons végétaux…..

Il vous explique comment lancer votre activité d’inventeur dans de bonnes conditions.

Être inventeur et vivre de son activité….est-ce un projet réaliste ou faut-il  prévoir une activité complémentaire ?

Il faut prévoir une activité complémentaire, c’est en tout cas impératif pour la première invention car il y a énormément de travail non rentable dans les premières années :

  • fabrication d’un prototype,
  • recherche des fournisseurs,
  • à nouveau fabrication de prototypes,
  • validation des normes,
  • fabrication de petites séries,
  • stockage,
  • communication,
  • vente …

 Cela prend des années entières !

Par la suite c’est moins indispensable puisqu’on a la structure nécessaire et sans doute les bons contacts pour la fabrication notamment.

De l’idée à la réalisation, il y a un gouffre. Comment passe t-on d’un simple concept à une idée protégée et matérialisée par des prototypes ? Est-ce que cela coûte cher ?

Oui il se passe plusieurs années de l’idée à la vente, et cela coûte cher ( dans mon cas des milliers d’euros, et surtout énormément de temps ! ).

Il faut avoir la foi en son produit. L’inventeur avance comme un « investisseur » et non pas comme un « dépensier ».

Il croit qu’un jour, cela finira par payer, donc il cherche les bons contacts, les financements, et le projet avance petit à petit. C’est vraiment la foi qui fait avancer !

Selon vous, combien de temps faut-il prévoir pour atteindre la rentabilité ?

Je ne sais pas si il y a des règles, mais 5 à 10 ans ne me parait décalé. Il y a certainement des inventions qui rapportent tout de suite, et d’autres qui ne sont que des gouffres financiers.

T’enrev : une société qui vend des produits innovants

Y a t-il des astuces pour « être inventeur » et trouver sans cesse de nouvelles bonnes idées ? Et des pièges à éviter ?

Une invention est une réponse à un problème. Dans mon cas, une réponse à un problème de la vie courante.

Par exemple depuis quelques années, le fait de faire couler l’eau froide de la douche en attendant l’eau chaude me hérisse. Multiplié par le nombre de personnes et par jour, ça donne des milliers de litres de bonne eau potable qui sont gaspillés chaque année … et ça m’agace parce que je n’ai pas de solution. Voilà le point de départ de l’invention.

Un piège ensuite peut éventuellement être le fait que l’on cherche à tout prix à développer son idée alors qu’il n’y a vraiment aucun marché, ou que le prix de marché est bien inférieur au coût auquel on peut raisonnablement produire son invention.

Est-ce que la participation au concours Lépine a été déterminante pour vous ? (trouver des clients, des distributeurs, des partenaires financiers …)

Oui le concours Lépine ouvre des portes.

C’est avant tout une étiquette commerciale , qui donne confiance : “S’il a reçu un prix au concours Lépine, c’est que son invention est bonne, c’est qu’il est compétent, c’est aussi qu’il a des moyens pour produire” .

Mais cela ne veut pas dire que tout est joué, très loin de là.

C’est une étape de l’inventeur, mais la route est encore longue vers le succès et la rentabilité !

Merci Michel !

Pour vous donner une idée des inventions qui peuvent être récompensées au Concours Lépine International, voici une petite sélection parmi les 13 inventions primées en 2014 :

  • Prix du Président de la République : le “Pani Vending”, une machine capable de cuire et de vendre des pains chauds 7 jours sur 7, 24 heures sur 24
  • Grand Prix du Sénat : un système de repassage vapeur intégré dans un miroir mural pivotant
  • Prix de l’Assemblée Nationale : un stylo qui permet l’injection d’insuline pour les diabétiques, notamment lorsqu’ils sont malvoyants
  • Grand Prix du Concours Lépine : un procédé pour transférer les fichiers audios
  • Prix du Président du Concours Lépine : C=1m², une astucieuse cuisine compacte et déployable d’un m²
  • 2ème Prix de la Préfecture de Police : la Capsule de survie, un concept très utile d’abri d’urgence pour les SDF
  • Prix de la CCI de la région Paris/Île-de-France : une bûche à base de marc de café recyclé qui s’allume en 2 secondes et qui dure 2 heures

Vous pouvez consulter l’intégralité du palmarès ici : Le tableau d’honneur du Concours Lépine 2014

Et vous, qu’en pensez-vous ?  Avez-vous déjà envisagé de devenir inventeur ?

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement