Comment trouver le(s) bon(s) associé(s) pour votre entreprise ? Est-il préférable de faire appel à des proches ou plutôt à des profils ciblés en fonction des compétences ? Comment être sûr de ne pas se planter dans ses choix ?

Clément Lafargue est le co-fondateur de Meet&Start, un site qui aide les entrepreneurs à trouver les associés qui leurs correspondent.  Il vous conseille sur les précautions à prendre et les réflexes à avoir pour trouver les profils adaptés à votre future société.

Cette interview est réalisée à l’occasion de la semaine de la Création d’Entreprise du 3 au 10 février 2015 sur Gautier-Girard.com.

Clément Lafargue, co-fondateur de Meet&Start

 Comment avez-vous procédé pour trouver votre associé ?

Alexis Frasquet était une personne que je côtoyais de manière assez aléatoire au sein de mon groupe d’amis durant quelques années. Lorsque j’ai décidé de réfléchir au lancement d’une nouvelle société, il m’a pendant plusieurs mois entendu en parler durant des soirées et sorties entre amis, et a commencé à s’intéresser de plus en plus au projet.

Après plusieurs mois de discussions et de brainstorming ensemble, je lui ai donc naturellement proposé de participer à l’aventure en s’associant avec moi, tout en conservant la majorité des parts de ce qui était mon “bébé” initialement !

Est-ce qu’il n’est pas un peu risqué de choisir pour associé quelqu’un qu’on ne connaît pas ?

Il est tout aussi dangereux de choisir pour associé quelqu’un que l’on connait trop bien… Le risque de ne pas vouloir confronter ou vouloir trop ménager une personne que l’on connaît très bien peut en effet mener à l’intériorisation d’une frustration, et nuire au bon fonctionnement de la structure !

Avec une personne que l’on ne connait pas ou peu, la définition d’une vision commune et des intérêts de chacun sont évidemment les points principaux sur lesquels on va avoir tendance à s’accorder avant même le commencement de l’aventure entrepreneuriale, chose pas si évidente lorsqu’on s’associe avec un proche par  exemple ! Partir de rien a donc parfois du bon afin de construire une relation professionnelle saine et durable.

Quels conseils pourriez-vous donner aux créateurs d’entreprise pour ne pas faire d’erreur quant aux choix du (des) associé(s) ?

Toujours passer par Meet&Start bien entendu ! Plus sérieusement :

  • ne jamais vouloir mettre sur un piédestal le premier associé potentiel sur lequel vous allez tomber,
  • et également ne jamais trop idéaliser son associé parfait dans sa tête, au risque de ne jamais pouvoir le trouver.

D’autre part, le facteur auquel les personnes sont généralement le moins attentives est celui de la personnalité, qui n’en demeure pas moins le plus important à mes yeux. On ne doit pas s’attarder qu’uniquement sur les compétences ou l’apport financier d’un partenaire potentiel, mais aussi sur la manière dont il va interagir avec nous.

D’après votre expérience , est-ce qu’il y a des « trucs » pour savoir si l’association fonctionnera bien ?

Les “trucs” pour savoir cela ne sont pas universels.

Un des tests les plus efficaces est de prendre exemple sur un conflit. Si l’une ou l’autre des personnes a tendance à se replier sur soi et ne pas partager sa vision des choses, cela sera à coup sur préjudiciable lors de l’évolution de la société.

A contrario, il ne faut pas non plus prendre pour un mauvais signe le fait qu’un associé veuille se protéger un maximum lors de la constitution des statuts ou du pacte d’associés. Chaque possibilité pour l’avenir doit en effet être considérée, et cela dans les deux sens !

Et des bonnes pratiques à avoir pour gérer les conflits qui peuvent survenir ?

A la manière d’un mariage, la communication est le facteur-clé d’une association réussie. Si deux personnes prennent une voiture pour faire le trajet Paris-Lyon, la question primordiale n’est parfois pas de savoir qui va conduire mais plutôt d’être certain d’arriver à destination !

Le pacte d’associés et les statuts de la société doivent bien évidemment être réfléchis avant d’être signés… Enfin, il ne faut pas sous-estimer l’importance de l’écosystème dans lequel l’entreprise évolue : un expert-comptable pourra ainsi prodiguer des conseils afin de désamorcer une situation qui pourrait s’avérer conflictuelle !

Merci Clément !

Et vous, quels sont vos conseils pour trouver le(s) bon(s) associé(s) ?

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement