Quitter son emploi actuel. Pour créer son entreprise. Dire “Aurevoir Président“. Et devenir soi même Président, par l’intermédiaire de la création d’entreprise.

Pour ceux qui sont déjà en poste, c’est à dire qui ont déjà un emploi, les questions qu’ils se posent sont tout à fait légitimes.

- Comment quitter mon emploi actuel ?

- Si je démissionne de mon emploi : de quoi vais-je vivre le temps de lancer mon entreprise ?

Voici un numéro spécial pour vous aider à quitter votre emploi pour prendre votre envol :

 Quitter son emploi... pour monter sa boite !!!

Comment quitter mon emploi ?

C’est la question que se pose Aurélie :

Des conseils pour négocier au mieux son départ

Négocier le départ de son emploiAurélie vient tout juste d’être maman d’une petite fille (Félicitations !).

Elle est donc en congé parental.

Et elle en a profité pour mûrir un projet de création d’entreprise qu’elle avait eu auparavant.

Seulement… elle est déjà employée en tant que commerciale pour un grossiste de fruits et légumes.

Comment rompre ou négocier la rupture de son contrat de travail ?

C’est Catherine qui répond parfaitement à cette question :

A ma connaissance il existe 3 possibilités de rupture de contrat :
1 - La Démission (à l’initiative du salarié)
2 - Le Licenciement (pour raison économique, inaptitude, faute réelle et sérieuse ou faute grave : à l’initiative de l’employeur)
3 - La rupture de contrat conventionnelle du contrat de travail (commun accord entre le salarié et l’employeur)

Voyons de plus près chacune de ces solutions, avec leurs avantages et leurs inconvénients :

Quitter son emploi via la démission

La démission se fait à l’initiative du salarié. Même si ce n’est pas obligatoire, il est vivement recommandé d’informer votre employeur de votre souhait de démission par courrier recommandé et d’y fournir un motif clair, sérieux et non équivoque.

Vous ne serez pas libéré de vos engagements contractuels pour autant : vous êtes tenu de réaliser un délai de préavis. Ce délai doit être précisé dans votre convention collective et, parfois, dans votre contrat de travail.

  • Les avantages : Vous vous libérez de votre contrat de travail quand vous le souhaitez, pour peu que vous ayez pu faire coïncider la date de fin du préavis avec votre date souhaitée pour rompre effectivement votre contrat de travail.
  • Les inconvénients (et c’est un inconvénient de taille !) : vous ne percevrez aucune indemnité de fin de contrat et ne pouvez prétendre aux allocations chômage.

Ce n’est donc pas la meilleure solution : concrètement vous quitteriez un emploi stable et rémunéré pour une entreprise à créer et pour laquelle vous n’auriez aucun (ou peu de) revenu pendant la période de démarrage.

Pourquoi est-il conseillé d’informer mon employeur de ma démission par courrier recommandé puisque je peux le faire oralement ? Tout simplement dans un souci de preuve, notamment au niveau de la date de demande de démission, à partir de laquelle est calculée la date de fin du préavis. Le saviez-vous d’ailleurs que vous pouviez démissionner oralement ?

1342813678_e7ff04e1b2_o.jpg

Quitter l’emploi via le licenciement

Le licenciement se fait à l’initiative de l’employeur : pour raisons économiques, inaptitude, faute lourde…

Dans cet article, nous ne nous intéressons pas au licenciement à proprement parler, nous cherchons un moyen de quitter notre emploi pour créer notre entreprise…

Il y a deux manières de provoquer son licenciement. L’une est déloyale par rapport à votre employeur, l’autre… complètement illégale !

La première manière c’est de volontairement dégrader la qualité de son travail, accumuler les retards, allonger les pauses-cafés… Bref, se rendre indésirable ! La seconde manière (illégale rappelons-le) est de se mettre d’accord avec son employeur qui évoquera un licenciement pour cause réelle et sérieuse. Le but étant que de percevoir les allocations chômage…

  • Les avantages : je n’en vois pas, si ce n’est dans la pratique illégale puisque vous percevriez des indemnités de licenciement et les allocations chômage. Mais c’est illégal, donc un faux-avantage !
  • Les inconvénients : La procédure de licenciement est beaucoup plus lourde.

Quitter son emploi grâce à la rupture conventionnelle du contrat de travail

La rupture conventionnelle du contrat de travail est une rupture du contrat de travail d’un commun accord entre l’employeur et le salarié.

Quitter son emploi par l’intermédiaire de la négociation de gré à gré avec l’employeurDans les faits elle remplace de plus en plus le licenciement.

On sait bien que lorsque l’employeur n’a pas de motif de licenciement valable, il propose aisément une rupture conventionnelle. C’est vrai aussi que pouvoir quitter l’entreprise sans être licencié, sans démissionner mais en percevant les allocations chômage, cela peut être intéressant.

- Les avantages pour quitter son emploi : vous n’êtes pas licencié et vous n’avez pas démissionné non plus. Vous percevez une indemnité de rupture dont le montant est au moins égal au montant de l’indemnité légale de licenciement et vous pouvez même négocier une indemnité supérieure. La rupture conventionnelle donne droit aux allocations chômage comme un licenciement.

- Les inconvénients : C’est plus difficile pour le salarié de négocier des indemnités de départ que dans le cadre d’un licenciement et vous n’avez pas de droit au DIF, contrairement à un licenciement…

Vous avez pris votre décision ? Alors foncez !

Comme le dit si bien François :

De toute façon, lorsqu’on a décidé d’entreprendre il y a toujours un moment où on finit par le faire. ;-)

Bonne chance et passez nous voir si l’idée de créer votre entreprise vous trottine dans la tête !

Crédit photos : Merci à wildphotons, BasBoerman et loop_oh.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement