Quelle enseigne choisir pour se lancer en franchise ? Le montant des droits d’entrée est loin d’être le critère le plus pertinent pour choisir votre franchiseur.

Avant de signer votre contrat, voici 5 questions à se poser pour trouver le bon réseau :

Franchise : comment choisir le bon réseau

1) Allez-vous bénéficier d’un véritable avantage concurrentiel ?

Pourquoi créer en franchise ? A priori la réponse est simple : pour bénéficier de la notoriété de l’enseigne, ainsi que de modèles éprouvés pour vous permettre de vous développer.

Mais dans les faits, tous les franchiseurs ne se valent pas. Assurez-vous dans un premier temps de l’originalité du concept et de la pertinence du savoir-faire que vous allez acquérir en vous acquittant de vos droits d’entrée.

Privilégiez aussi les réseaux dans des secteurs d’activité qui vous plaisent, et qui sont en cohérence avec votre capacité financière.

2) Quelle est la crédibilité du franchiseur ?

Combien d’unités pilotes ont-été créées par le franchiseur ? Dans quelles zones géographiques et zones de chalandises ?

Ne vous fiez pas à l’existence d’un seul point de vente : rien ne garantit qu’un magasin qui fonctionne à Paris aurait le même succès à Lyon ou dans une petite ville de Province. Il y a également le risque que la réussite d’un point de vente soit uniquement liée à la personnalité du franchiseur.

Une franchise doit reposer sur un concept réellement éprouvé et facilement transposable ailleurs. Vous n’êtes pas là pour tester la pérennité du concept, mais simplement pour le reproduire. Votre franchiseur doit ainsi pouvoir attester au minimum de trois magasins-pilotes, bénéficiaires durant plus de deux ans.

Autre point à prendre en compte : la clarté, la transparence et l’éthique du franchiseur. Si votre interlocuteur vous laisse croire à un développement rapide, dès la première année, sans avoir à beaucoup travailler…méfiez-vous ! Regardez aussi si la communication de l’enseigne est en accord avec les réponses qui vous sont faites : s’il y a un trop grand décalage, si le franchiseur considère d’emblée que vous êtes le candidat parfait, ce n’est pas vraiment bon signe…3) Comment le franchiseur gère-t-il son développement ?Là encore, il est très important de vous intéresser au recrutement des franchisés. Si votre franchiseur vous fournit d’emblée le document d’information précontractuelle, sans prendre le temps de vous accompagner sur le terrain ou vous proposer d’effectuer un pré-stage, c’est peut-être le signe d’un recrutement massif de franchisés, sans réelle cohérence.

Les réponses du franchiseur sont autant d’indices sur sa stratégie de développement et donc vos chances de réussite. Par exemple, tous les secteurs géographiques ou zones de chalandise sont-elles accessibles à l’ouverture d’une franchise ? Quelle est la pertinence de l’étude de marché qui vous est fournie ?

4) Qu’en pensent les autres franchisés ?

N’hésitez pas à vous rendre sur les salons pour échanger avec les franchiseurs mais aussi à aller directement à la rencontre des franchisés. Ils vous feront plus facilement par des failles et des faiblesses du réseau de franchises.

Vous pouvez d’ailleurs préparer des questions sur des points à préciser (notamment sur l’accompagnement et le suivi, sur les outils dont vous allez disposer…) et confronter leurs réponses à celles qui vous sont faites par le franchiseur.

5) Quelle est l’importance de la formation que vous allez devoir suivre ?

Quelle est la durée de la formation qui vous est proposée ? Son contenu ? Combien y a t-il de formateurs dans le réseau ?

Plus la formation est courte, moins le savoir-faire transmis aura une réelle valeur ajoutée.  Sans compter que, plus le secteur d’activité est complexe, plus vous aurez besoin de temps pour être réellement prêt lors de l’ouverture de votre franchise.

En moyenne, la formation initiale dure un peu plus d’un mois. Dans certains secteurs, elle peut s’étendre sur plusieurs mois.

Crédit photo : merci à Jorge Quinteros

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement