Ne cherchez pas la définition du “syndrome Bisounours” dans le dictionnaire, il n’existe pas. Mais il devrait. Cette expression caractérise bien l’excès de confiance qui caractérise certains créateurs d’entreprises (et parfois même certains entrepreneurs confirmés) lorsqu’ils doivent choisir un prestataire ou un fournisseur.

Voici 3 erreurs à ne surtout pas commettre lorsque vous devez choisir un prestataire ou un fournisseur  :

 Choisir un prestataire, un fournisseur ou un collaborateur pour son entreprise

Erreur n°1 : Oublier que vous êtes un professionnel

En tant que professionnel, vous ne bénéficiez pas des lois protectrices envers les consommateurs.

Un exemple : vous ne bénéficiez pas du droit de rétractation (sauf, et c’est extrêmement rare, si cette possibilité est expressément prévue dans un contrat).

Donc vous ne pouvez pas faire machine arrière, même si vous réalisez que vous avez fait une erreur et que les belles promesses du commercial ne figurent pas du tout dans votre contrat. Certains en ont fait l’amère expérience : “Attention de plus en plus d’entrepreneurs sont victimes du piège du one shot !”

Dans la même logique, il ne faut pas perdre de vue que vous êtes lié par le contrat. Il peut y avoir de grandes différences entre deux contrats de baux commerciaux, des contrats clients de prestataires ou de fournisseurs (surtout s’ils sont étrangers : en cas de litige, vérifiez bien la loi applicable et les juridictions compétentes).

Erreur n°2 : Oublier que votre interlocuteur a quelque chose à vous vendre

Il ne s’agit pas de sombrer dans la paranoïa, mais simplement d’adopter les bons réflexes.

La base d’une relation professionnelle réussie, c’est la réciprocité et le gagnant-gagnant. Mais certains fournisseurs ou certains prestataires sont parfois tenté de profiter de votre inexpérience pour en tirer des avantages excessifs (au niveau des tarifs, des conditions figurant dans le contrat…).

Il est donc important de ne jamais rien signer le jour même et de bien prendre le temps de lire toutes les clauses du contrat.  En cas de doute, vous pouvez faire une recherche sur internet, consulter un professionnel ou venir poser des questions sur le forum.  N’hésitez pas non plus à faire jouer la concurrence pour comparer le contenu des offres qui vous sont faites.

Erreur n°3 : Faire une confiance aveugle aux “spécialistes” sans se renseigner

Ce n’est pas parce que quelqu’un se prétend “expert” qu’il l’est réellement ou que le contrat qu’il vous propose n’est pas désavantageux pour vous.

Savez-vous par exemple qu’il y a de faux experts-comptables qui se font habilement passer pour des vrais ? (voir ici ) Que certains professionnels jouent sur votre ignorance pour vous vendre très cher des prestations quasi-inexistantes ?

Pour éviter de tomber dans le panneau et d’être endormi par de beaux discours ou un jargon inaccessible au profane, il est indispensable d’acquérir un minimum de connaissances dans tous les domaines qui ont un lien avec votre entreprise.

Imaginons par exemple que vous ayez à choisir un prestataire pour créer votre site web.  Regarder les sites qui ont déjà été créé par les différentes agences que vous avez sélectionné est un bon indicateur….à condition de savoir où et quoi regarder justement. Si vous avez quelques notions de codage, d’ergonomie, de référencement…vous pourrez avoir quelques indices sur le degré de fiabilité des prestataires.

Alors même si cela vous prend un peu de temps, et si certains domaines vous semblent rébarbatifs (comme la gestion ou la comptabilité), acquérir des notions essentielles par un apprentissage continu vous aidera à faire les bons choix et à trouver des prestataires ou des fournisseurs qui seront de réels partenaires pour développer votre entreprise.

Parce que si l’entrepreneuriat n’est pas un univers de bisounours, il peut être une véritable source d’épanouissement personnel et professionnel quand on est bien entouré(e).

Crédit photo : merci à Corma

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement