Malgré des formalités réduites au minimum, la création d’une auto-entreprise est un projet qui soulève de nombreuses questions chez les entrepreneurs.

Est-il possible d’exercer plusieurs activités différentes ? Si oui, comment déterminer l’activité principale ? Ce choix va t-il avoir des conséquences fiscales ?

Exercer plusieurs activités en AE

Exercer plusieurs activités différentes

Il est possible d’exercer plusieurs activités sous le statut d’auto-entrepreneur.
Vous pouvez réaliser :

  • plusieurs activités complémentaires, liées au même métier principal : vous pouvez par exemple être créateur de sites internet et formateur;
  • plusieurs activités différentes mais entrant dans la même catégorie (prestations de services ou vente) : vous pouvez avoir comme activité principale le télé-secrétariat, et comme activité accessoire être aussi correspondant local pour de la presse écrite;
  • plusieurs activités sans aucun rapport entre elles (prestations de services et vente) : vous pouvez avoir un magasin traditionnel ou un e-commerce, et donner des cours de cuisine à domicile.

Attention cependant à ne pas rajouter des activités à l’infini : vous risquez de vous éparpiller et d’avoir du mal à atteindre vos objectifs.

 

Le choix de l’activité principale

Comment déterminer l’activité principale ? Au départ, vous n’avez pas assez de recul pour savoir si c’est la télévente ou votre métier de webmaster qui va générer le plus de chiffres d’affaires. Dans ce cas, le plus simple est d’opter pour l’activité qui se rapproche le plus de votre projet initial. Par la suite, vous pourrez toujours procéder à une rectification de votre déclaration.

Le choix de l’activité principale n’est pas anodin puisqu’il va avoir des conséquences sur le plafond maximal de chiffre d’affaires à réaliser.
Par exemple, si votre activité principale est une activité libérale, alors le plafond de CA est de 32 600 euros par an. Peu importe que vos activités accessoires soient des activités commerciales, c’est ce montant qui sera retenu.
A contrario, si l’activité commerciale prédomine, le plafond est alors de 81 500 euros par an.

Crédit photo : merci à the italian voice

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement