Comme tous les dirigeants, les auto-entrepreneurs envisagent parfois d’avoir recours à la sous-traitance pour gérer un pic d’activité intense ou d’assurer une continuité de service en cas de maladie ou de congés.

Mais la sous-traitance est-elle vraiment compatible avec l’auto-entreprise ? Voici la réponse :

Sous-traitance en auto-entreprise : possible ou non

Légal mais pas intéressant

Oui, une auto-entreprise a le droit de sous-traiter et donc de faire des rétrocessions d’honoraires.

Concrètement :

  1. vous vous faites remplacer par un autre professionnel
  2. votre client vous paye
  3.  vous rétrocédez au sous-traitant les honoraires que vous avez perçu pour le travail qu’il a réalisé (il faut bien évidemment garder une trace de cette transaction)

Mais même si c’est légal, cette solution n’est pas du tout intéressante pour vous !

 En effet, en auto-entreprise, vous ne pouvez pas déduire les honoraires rétrocédés de votre chiffre d’affaires. Donc vous allez payer des charges sur une somme que vous n’aurez pas perçu.

Autre problème : l’assurance. A partir du moment où vous avez une assurance professionnelle (ce qui est vivement conseillé, même lorsqu’elle n’est pas obligatoire), il faut savoir que votre contrat peut comporter des clauses d’exclusion de garanties pour les prestations effectuées en sous-traitance. De plus, la sous-traitance constitue un facteur d’augmentation du risque donc vous devez prévenir votre assureur pour faire modifier votre contrat.  Votre assurance va donc vous coûter plus cher (or, là encore, vous ne pourrez pas déduire le coût de l’assurance de votre chiffre d’affaires).

Seule solution : la co-traitance

La seule solution réellement envisageable reste la co-traitance.  Dans ce cas, vous faites appel à un professionnel qui présentera sa facture directement à votre client.

C’est une option intéressante lorsqu’il s’agit de collaborer à plusieurs pour la réalisation d’un projet global.

Par exemple, si vous êtes télésecrétaire et qu’un bon client souhaite vous confier la création de son site web alors que vous n’avez pas les compétences nécessaires pour le réaliser, vous pouvez réaliser cette tâche en co-traitance en vous présentant comme “superviseur” de l’opération. L’agence web en co-traitance présentera sa facture directement à votre client.

La co-traitance n’est cependant pas sans risques lorsqu’il s’agit de vous remplacer complètement pendant une période donnée (maladie, vacances…).  Le professionnel qui intervient peut en effet profiter de l’occasion pour vous “piquer” votre client en lui octroyant par exemple des avantages supplémentaires ou en baissant ses prix. Et même s’il est de bonne foi, il lui sera difficile d’aller contre la volonté de votre client si celui-ci décide qu’il préfère désormais faire appel à ses services….

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quelle solution avez-vous trouvé pour votre auto-entreprise ?

Crédit photoShutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement