Comment réussir la présentation de son entreprise pour convaincre ses interlocuteurs ? Au-delà du travail sur le contenu, notamment sur l’accroche et la phrase choc destinée à captiver l’attention de l’auditoire, la forme a aussi son importance.

Parmi tous les supports que l’on peut utiliser pour faire passer son message (power point, échantillons de produits, etc), il en est un essentiel : vous.

La façon dont vous vous comportez a en effet un impact considérable sur votre crédibilité et la sympathie que vous allez inspirer.

Voici 3 conseils pour adopter la bonne attitude :

Quel comportement avoir pour réussir un pitch

1) Être sérieux avec le sourire

Même si vous avez passé beaucoup de temps à préparer votre pitch, et même si vous éprouvez du stress au moment de vous jeter à l’eau, n’oubliez pas de sourire.

Il s’agit d’être crédible mais aussi sympathique. En souriant, vous montrez que vous avez confiance en vous, en votre projet et vous véhiculez des émotions positives (en savoir plus : les émotions sont contagieuses).

Sourire présente un autre avantage : cela va contribuer à vous détendre.

2) Regarder chacun de ses interlocuteurs

Communiquer et convaincre suppose d’établir une relation avec votre auditoire. Il est donc vivement conseillé de s’adresser à chaque individu qui compose le groupe.

Pendant le pitch, regardez chacun d’entre eux, de façon naturelle, pendant 3 ou 4 secondes maximum. Il s’agit avant tout d’établir une connexion. Si la personne ne réagit pas, revenez vers elle un peu plus tard, quitte à avancer légèrement vers elle.

Si l’auditoire est plus important, choisissez au hasard plusieurs personnes situées à des endroits différents de la salle et adressez-vous à elles. De temps en temps, changez d’interlocuteurs de référence pour ne pas donner l’impression que vous fixez quelqu’un en particulier.

3) Adapter la gestuelle à ses propos

Il faut que vos gestes reflètent le contenu de votre présentation.

Pour faire simple, il faut privilégier :

- des gestes amples pour évoquer un concept, des valeurs, des idées générales, une vision d’ensemble.

Vous pouvez par exemple plier les bras et écarter les mains devant, dessiner un cercle avec vos mains, bouger les deux mains de gauche à droite (pour signifier le lien de cause à effets), lever ou baisser les mains selon que vous voudrez exprimer une hausse ou une baisse, désigner votre Power Point de la main, etc.

 - des petits gestes quand vous apportez des précisions.

Quand vous parlez de chiffres, de détails et même quand vous racontez une anecdote, vous devez avoir des gestes plus petits et précis. Imaginez par exemple que votre index est un crayon et que vous dessinez en l’air (un rond, ou un trait par exemple). Il s’agit de souligner la précision de vos propos.

D’ailleurs, vous avez déjà expérimenté ce type de gestes : n’avez-vous jamais figuré avec vos doigts des parenthèses ou des guillemets quand vous parlez avec quelqu’un ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Cristian Bernal 
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement