De bons conseils pour voir les étoiles grâce aux RP

A l’heure de l’hyper-communication, les journalistes et médias reçoivent des centaines d’informations chaque jour.

La question que l’on peut se poser, c’est : comment font-ils le tri ?

Et par extension, comment attirer leur attention ?

Et enfin, quel cocktail pour que cela marche ?

Il existe quelques règles d’or qui sont autant d’astuces à utiliser lorsque l’on souhaite faire parler de soi.

Règle N°1 : Avoir une bonne information à donner

Cela peut paraître trivial dit comme cela, mais il n’est pas si facile d’avoir une vraie, une bonne information à délivrer.

Pas bon :

Vous sortez un nouveau produit

Tout le monde s’en fiche ! > Poubelle

Vous êtes le meilleur dans tel ou tel domaine ?

Cela n’intéresse personne ! > Poubelle

Vous vous spécialisez dans le moulage thermonucléaire du plastique à froid ?

Késako ?? > Poubelle

(imaginez à chaque fois le journaliste ouvrant son Outlook ou son Gmail et appuyer sur le bouton “Suppr” de son clavier).

Bon :

- Chaussures35.fr, une solution pour les 1 Million de femmes de pointure taille 35 ne parvenant pas à trouver chaussure à leur pieds

- Eleves en situation de handicap mental : invitation presse à découvrir l’école Tournesol à Paris

- D’infinies sensations : Des cosmétiques innovants qui agissent dans la peau

C’est “bon” lorsque c’est une “information neuve” qui est transmise.

Règle N°2 : Donner quelque chose ou inviter

Ce qui marche généralement bien, c’est de proposer aux destinataires de littéralement “tâter l’information”.

  • Vous organisez un événement : c’est une invitation que vous devez envoyer.
  • Vous lancez un produit : c’est un test d’échantillon que vous devez proposer
  • Vous sortez un livre : c’est un envoi en service presse qu’il faut suggérer
  • Vous avez une actualité qui vous concerne vous : proposez une rencontre

Le journaliste veut voir du concret pour être sûr de savoir de quoi il va parler et pour pouvoir le cas échéant illustrer, documenter son article.

Règle N°3 : préparer des “visuels HD”

Le “visuel HD”, c’est le Saint Graal du journaliste.

Comme on le voyait précédemment, le journaliste va documenter/illustrer son article… Mécaniquement donc, s’il n’a rien pour le faire… il ne va pas faire l’article.

Pour vous qui lisez cela, cela vous paraît peut-être  hallucinant, ahurissant, “fou”, mais c’est vrai : le journaliste est comme vous, comme moi, s’il n’a pas sa matière première pour travailler, alors il ne peut pas travailler.

Des Visuels HD, ce sont des photos et images qui serviront à documenter et enrichir l’article.

Vous avez une information percutante, vous donnez quelque chose ou invitez à faire quelque chose, vous avez vos visuels HD,

Ouf ! On peut poursuivre…

Règle N°4 : Contacter les bonnes personnes, au bon moment…

Pour contacter les bonnes personnes, il y a deux options :

La version gratuite : le relationnel et… les réseaux sociaux

L’ancienne méthode est la suivante :

  • Avoir un carnet d’adresses long comme le bras et s’en servir. Contacter quelqu’un qui connaît qui connaît qui…

Autant dire que c’est rare.

La nouvelle méthode est la suivante :

  • Éplucher les réseaux sociaux à la recherche des personnes situées aux postes clefs

Les endroits où vous aurez le plus de chance de trouver leurs coordonnées de contact, sont les sites internet des médias que vous visez. Et aussi Viadéo.

La version payante : les services spécialisés

Il est possible aujourd’hui de contacter des services sur Internet, comme Communiqué de presse gratuit par exemple, qui se chargeront de cibler les contacts, journalistes, médias, blogueurs influents.

Estimation du coût : quelques dizaines d’euros par opération.

Quand contacter ces personnes ?

Tout d’abord il y a de mauvais moments :

  • N’annoncez pas une collection de maillots de bain en Septembre…
  • N’annoncez pas l’ouverture de votre chambre d’hôtes en station de ski au mois d’août
  • Ne démarrez pas une communication pour Noël un 20 décembre…

Il y a aussi de bons moments :

  • S’y prendre fin octobre / début novembre pour communiquer sur Noël
  • S’y prendre en Mars pour communiquer à l’été
  • Communiquer sur les Soldes d’hiver à partir du 2 janvier

Il y a, enfin, de très bons moments :

Ces bons moments se présentent rarement. Ils surviennent lorsque les médias parlent d’un sujet en particulier durant quelques jours :

  • Augmentation du prix du tabac ou démarrage d’une campagne de prévention tabac : très bon moment pour démarrer immédiatement une campagne si vous vendez des e-cigarettes, des thérapies anti-tabac, etc…
  • “Fashion weeks”, présentations de nouvelles collections : très bon moment pour communiquer autour de votre entreprise de prêt à porter
  • La “crise” : excellent moment pour communiquer autour de destockages, remises spéciales ou autres

Vous le saisissez, il s’agit littéralement de saisir les vagues lorsqu’elles se présentent pour surfer dessus !

Règle N°5 : “être gentil(le)” avec le journaliste

Déjà, il peut parler de vous et ne vas rien vous demander en retour.

Son pouvoir est donc immense.

Vous avez donc intérêt à l’arranger, à accéder à ses demandes, à le traiter comme s’il était votre meilleur ami.

Attention à ne pas aller à l’inverse en donnant une mauvaise image de vous, parce qu’en l’occurrence, vous risquez l’effet inverse ! C’est à dire de ternir votre réputation, avec un mauvais papier à votre sujet…

En définitive :

  • Etre réactif
  • Etre courtois, poli
  • Aider, rendre service

Ce sont les clefs pour un bon relationnel avec les journalistes et médias ! Et pour une campagne réussie…

Remerciement

AgenceCe dossier et les exemples qui se trouvent dedans ont été préparés en collaboration avec l’agence Relations-Publiques.Pro, qui propose des solutions RP adaptées pour les chefs d’entreprises indépendants ainsi que les petites entreprises.

Bonne communication à vous !

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement