Imaginez-vous un entrepreneur dire à ses clients “Payez ce que vous voulez” ? L’idée peut paraître saugrenue mais elle commence à faire des émules…

Parfois, il s’agit d’une simple opération de communication pour créer un événement ponctuel afin de se faire connaître. Dans d’autres cas, c’est une nouvelle approche de la vente de produits et de services en ligne, sans sacrifier la pérennité de l’entreprise.

Voici quelques idées qui peuvent vous inspirer :

De nouvelles idées business et communication en 2015

En opération ponctuelle : quelques exemples de campagnes qui marchent

En 2009, le patron de La Cabane à Jules (qui a changé de nom depuis pour devenir Hoa) a l’idée de proposer à ses clients de décider du prix qu’ils désirent payer à l’issue du repas. L’opération a duré un mois. La même année, un restaurant londonien (Little Bay)  fait la même chose pour se démarquer de la concurrence.

Dans les deux cas, les retombées médiatiques ont été énormes ! Les clients ont d’ailleurs joué le jeu : rares sont ceux qui sont partis en ne laissant qu’un euro symbolique. Dans la majorité des cas, ils ont essayé de deviner le juste prix avec des estimations allant de -15% à +20% en moyenne par rapport à l’addition réelle.

Depuis, les initiatives en ce sens se multiplient. Fin 2014, le site de vente privées Brandalley a renouvelé une opération déjà réalisée en 2009 : pendant quatre jours, les internautes ont pu choisir entre 30 000 articles (tarif de vente habituel entre 50 et 200 € en moyenne) et fixer eux-mêmes le prix. Chaque client pouvait repartir avec deux articles maximum.  Cyril Andrino, le PDG de Brandalley, dit avoir été inspiré par ce qu’avait fait le groupe Radiohead en 2007 pour lancer un album.

Là encore, l’objectif (atteint) était de bénéficier d’une grosse campagne de communication pour pouvoir ensuite fidéliser tous les nouveaux clients.

De façon permanente :  “Payez ce que vous voulez”…ou presque !

Greentoe est un site américain qui existe depuis plus de deux ans.  Les clients peuvent consulter les offres de produits (électroménager, photo, et musique essentiellement) puis, quand ils ont fait leur choix, ils indiquent le prix qu’ils sont disposés à payer pour acquérir tel ou tel objet. Le site contacte alors son réseau de partenaires : le premier qui fait une offre au prix demandé par le client remporte la vente.

Pour cette mise en relation, le site prend une commission allant de 5 à 7%.

Il y a quelques années, une agence de voyage néozélandaise avait tenté une expérience similaire : elle proposait à ses clients de déterminer le prix qu’ils souhaiteraient payer pour effectuer leur voyage (une sélection de séjours seulement était éligible à cette offre).  Le montant de la réduction voulue était alors communiqué à un réseau de partenaires qui pouvaient répondre à cette offre et réaliser la vente.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Crédit photo : Shutterstock.com 
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement