« Une illusion de moins, c’est une vérité de plus » écrivait Alexandre Dumas fils. Alors autant balayer immédiatement l’illusion n°1 des jeunes créateurs d’entreprise : l’idée qu’en recherchant la notoriété à tout prix, ils connaîtront la réussite.

Résultat : nombreux sont ceux qui visent trop grand, trop cher, et qui finissent par mettre en péril leur équilibre financier pour des bénéfices dérisoires.

tracts.jpg

Objectif: client

Avant de vous lancer dans une communication à tout va, vous devez commencer par museler votre ego et vous concentrer sur la seule personne qui compte : votre client. Qui est-il ? Quels sont ses besoins ? Quelles solutions lui apportez-vous ? Qu’est ce qui vous différencie des autres ?

En toute logique, vous vous êtes déjà posé ses questions-là au moment de la rédaction de votre business plan. Raison de plus pour ne pas les perdre de vue lorsque vous investissez dans une campagne de communication. Au départ, vous vous inscrivez forcément dans une stratégie à court terme : votre but ne doit pas être de forger votre image de marque, mais plutôt de générer des ventes.

Par exemple, pour un site web comme pour une boutique, il vaut mieux oublier les images institutionnelles (façade du magasin, visuel du site) et privilégier les photos de vos produits ou services.  Dans votre discours, soyez aussi plus direct et n’hésitez pas à proposer des promotions spécifiques qui vous aideront à mesurer l’efficacité de vos actions (code promotionnel, numéro de téléphone spécial…).

Votre communication est elle rentable?

Il est très important de pouvoir établir la rentabilité de chaque action. Le coût d’une campagne (phoning, courriers, e-mailings, prospectus, animations…) doit être compensé par l’acquisition de nouveaux clients. L’idéal est de vous faire un petit tableau sur Excel pour pouvoir suivre les retombées détaillées de vos actions en fonction du média utilisé mais aussi des promotions/arguments utilisés. Vous aurez ainsi une idée de ce qui fonctionne ou non.

Enfin usez et abusez des techniques de communication gratuite en misant avant tout sur l’originalité et la créativité !

Par la suite, même quand vous aurez un budget publicitaire plus important, gardez à l’esprit cette notion de rentabilité. Il peut ainsi être tentant d’acheter un encart publicitaire dans un magazine connu pour améliorer sa notoriété. Mais en réalité, si vous n’avez pas les moyens de poursuivre ce type d’opération de manière récurrente sur le long terme, vous n’amortirez pas votre investissement. Tout simplement parce que, sans répétition, la majorité des lecteurs du magazine ne retiendra pas le nom de votre enseigne.

Dans ce cas-là, si vous avez payé  2000 € l’encart, vous aurez surtout perdu 2000 €…..

Crédit photos: françois

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement