Comment convaincre des prospects, des investisseurs, des partenaires..du potentiel de votre entreprise ? Il existe une méthode très efficace, que les Américains appellent l’ “Elevator Pich”.

Le principe est simple, accessible à tous…même s’il faut un minimum d’entraînement pour parvenir à le mettre en place.

Elevator Pitch : technique de communication pour entrepreneurs

Le concept de l’Elevator pitch

Imaginez que vous montiez dans un ascenseur. Coup de théâtre : à l’intérieur, il y a LE CONTACT que vous souhaitez absolument convaincre car il peut considérablement changer l’avenir de votre entreprise (un gros client potentiel, un investisseur reconnu…..). Le problème : comme vous ne savez pas à quel étage il descend, vous n’avez que quelques secondes voire quelques minutes pour espérer le convaincre en lui présentant votre entreprise ou votre projet et ses atouts.

C’est l’Elevator pitch (”argumentaire d’ascenseur”).

Et cette méthode n’a rien d’un gadget ! Elle est désormais enseignée dans certaines écoles ou incubateurs, et elle est également très utilisée pour booster le lancement d’entreprises et de projets dans le cadre de speed-dating business, de concours…(rappelez-vous notamment des 101 projets d’entreprises qui ont reçu 25 000 € chacun suite à une présentation devant Xavier Niel, Marc Simoncini et Jacques-Antoine Granjon - voir ici).

Elle vous aidera à présenter votre business plan, votre entreprise, vos différents projets (et même vos produits ou services) et à convaincre vos différents interlocuteurs. 

Les règles de l’Elevator pitch

Il y a deux règles fondamentales à respecter  :

  1. un Elevator pitch ne doit pas dépasser les 120 mots
  2. sa durée varie entre 30 secondes et 2 minutes maximum

Ce n’est pas si évident qu’il y paraît !

Pour parvenir à un bon résultat, il n’y a pas de secret : vous allez devoir travailler et vous exercer. Pour qu’un Elevator Pitch soit réussi, il faut en effet soigner le fond et la forme : si chaque mot de votre mini-présentation compte, la façon dont vous les dites est aussi importante.  Votre interlocuteur doit ressentir votre passion et votre confiance en vous (sans verser dans l’arrogance).

Voici quelques conseils pour réussir votre Elevator Pitch :

  • donnez-vous 10 secondes maximum pour captiver votre interlocuteur (il doit avoir envie d’en savoir davantage). L’accroche est fondamentale ! Il vous faut marquer les esprits.
  • Mettez bien l’accent sur l’activité de l’entreprise dès le départ : votre auditoire doit comprendre ce que vous faites dès le début de la présentation
  • Placez dans votre discours une “phrase choc”, qui sera facilement retenue
  • Éliminez tous les détails inutiles, tout le superflu, pour aller à l’essentiel : si votre contact ne devait retenir qu’un seul message, que serait-il ?
  • Restez concret et factuel, illustrez vos propos avec des éléments tangibles
  • Mettez en avant votre profil (et celui de votre équipe si vous en avez une), votre passion et votre vision (vous racontez aussi votre histoire et celle de votre entreprise, il vous faut la mettre en scène)
  • N’oubliez pas de mentionner clairement votre objectif dans votre pitch (qu’attendez-vous de vos interlocuteurs ? Souvenez-vous de la règle fondamentale du Call to Action : voir ce dossier)
  • Utilisez un vocabulaire simple et compréhensible par tous

Bon à savoir : Supprimer tous les détails de votre présentation ne signifie pas que vous n’avez pas besoin de les connaître ! Le but de l’Elevator Pitch est justement de donner envie à votre contact d’en savoir plus…Vous devez ensuite être capable de répondre à ses questions.

Et vous, avez-vous déjà utilisé la méthode de l’Elevator Pich ?

Crédit photo : merci à Ed and Eddie 
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement