Didier Kropp (www.cours-de-maths-78.fr) est enseignant à domicile en mathématiques et physique-chimie (dans les Yvelines et l’Eure-et-Loir). Il propose des cours particuliers aux lycéens de première et terminale S et prépare ses élèves aux concours administratifs, aux épreuves du BTS, du DUT, au DAEU (diplôme d’accès aux études universitaires)….

Cet ingénieur grande école de formation pourrait rajouter une autre compétence à son impressionnant CV : celui d’autodidacte des relations presse ! Ses compétences dans le soutien scolaire lui ont valu d’être remarqué par les médias : 100 % Mag sur M6, Journal de 20h sur TF1, le Figaro,l’Etudiant….

A l’occasion de la semaine de la Communication et des RP du 19 au 26 novembre 2013 sur Gautier-Girard.com, Didier Kropp a accepté de partager ces astuces pour faire parler de lui et promouvoir son savoir-faire. Un exemple à suivre !

Communication : faire parler de son entreprise dans les médias

Félicitations pour vos nombreux passages dans la presse ! Vous nous avez indiqué avoir appris à communiquer sur votre entreprise « sur le tas ». Comment avez-vous procédé pour contacter ces différents médias et entrer en relation avec les journalistes ?

Tout est venu du référencement de mon site internet !

Début 2008, j’ai décidé de mettre en ligne un nouveau site internet de présentation de mon activité, un site “vitrine” : qu’est-ce que je propose, où, comment, et à quel prix. La question que je me suis alors posée était de savoir comment faire pour qu’il soit bien référencé dans les moteurs de recherche, par exemple sur une recherche du type “cours de maths à Houdan”.

Il n’existait pas vraiment de blog sur le sujet du soutien scolaire indépendant. Et j’ai eu l’idée d’en créer un consacré à mon métier, en pensant que des articles originaux pourraient être référencés individuellement, que ces articles pourraient être cités sur d’autres blogs,…, et qu’ainsi mon site vitrine gagnerait en notoriété.

Et c’est bien ce qui s’est passé.

La grosse surprise que je n’avais pas du tout prévue, c’est que des journalistes recherchant des informations sur le soutien scolaire trouvent mon blog et me contactent !

J’ai ainsi échangé avec l’équipe d’Envoyé Spécial qui réalisa un reportage fort remarqué à l’époque (NDLR : voir ici), puis j’ai été contacté par M6 dans le cadre de l’émission 100% Mag, et c’est ainsi qu’en avril 2009 je suis passé à la télé pour la première fois !

J’ai ensuite été contacté par TF1, TMC, de nouveau M6, Le Figaro, L’Étudiant,… On peut dire que je n’ai RIEN fait pour contacter ces grands médias… sauf alimenter mon blog !

J’ai cependant essayé d’en savoir un peu plus à propos des relations avec la presse. Et en fait on trouve sur Internet d’intéressantes ressources gratuites (blogs, lettres d’information,,…) consacrées à ce sujet. On y apprend ainsi par exemple ce qu’est un communiqué de presse, comment le réaliser,…

J’ai encore beaucoup, beaucoup à apprendre !

J’ai eu ainsi une démarche proactive vis-à-vis de la grande presse fin 2012. En effet, une mesure gouvernementale allait porter un coup d’arrêt à mon activité (ainsi qu’à celle de nombreux confrères) - sans rentrer dans des détails techniques, les profs indépendants qui travaillaient en tant que salariés CESU (chèque emploi service) allaient devoir faire face à une augmentation des charges payées par les familles de 400, voire 500 %, ce qui les conduiraient à arrêter leur activité
ou créer une entreprise. (NDLR : Voir à ce sujet sur le forum : Cesu : Vers la fin des cotisations sociales au forfait ?)

Pour essayer de nous faire entendre, j’ai écrit un “communiqué de presse” que j’ai envoyé aux principaux médias (presse papier, presse audiovisuelle). Et c’est ainsi que je suis passé au JT de FR3 Centre (voir le reportage ).

Les passages médias, cela devient vite une drogue :-) Outre les cours à domicile, j’ai décidé en 2011 de proposer des stages en petits groupes pendant les vacances de Pâques et les grandes vacances, j’ai alors contacté la presse locale pour les informer de l’événement. Et bonne surprise, j’ai eu la visite de journalistes de la rédaction de journaux régionaux !

Je me contente désormais d’envoyer un communiqué de presse tous les ans (en changeant juste les dates du stage…) pour bénéficier d’un article avec photo dans la presse locale.

Communiquer via un blog d’entreprise

Vous est-il arrivé de faire appel à une agence de presse ?

J’ai fait appel à une agence de presse dans un cadre autre que ma vie professionnelle, et je ne recommencerai pas, l’association a perdu 300 €.

Le soi-disant “journaliste” qui devait rédiger un communiqué de presse s’est contenté de reprendre à 95% le texte que je lui avais envoyé en l’agrémentant de fautes d’orthographe et de grammaire grossières (un comble !) et nous n’avons eu aucun retour de la part des centaines de médias où il avait été (en théorie) transmis.

Pas de généralités hâtives ! Il existe j’en suis sûr d’excellentes agences de presse !

Cependant, comment faire pour trier le bon grain de l’ivraie reste pour moi une question ouverte.

Avez-vous des astuces pour retenir l’attention des journalistes et leur donner envie de réaliser une interview/un reportage sur vous ?

Je pense que ce n’est pas très difficile d’intéresser la presse locale - il suffit d’ouvrir un quotidien régional pour y trouver des articles comme : l’entreprise X déménage dans de nouveaux locaux, nouvelle boutique de décoration Grande Rue,…

Lorsque je contacte la presse locale à propos de mes stages, mon “communiqué de presse” est court (une dizaine de lignes) et purement informatif (qui je suis, où et quand ça se passe, avec qui). De plus, un stage a lieu fin août, période souvent un peu creuse pour ce qui concerne l’information.

Pour ce qui concerne les grands médias, je pense qu’il faut soit proposer de l’information fraîche en phase avec l’actualité, soit proposer une vraie nouveauté (les médias adorent ce qui est nouveau !), soit ne rien proposer mais être reconnu comme un expert dans son domaine - et selon moi c’est peut-être ce qu’il y a de plus simple à faire.

En effet, les journalistes des grands médias sont saturés de demandes, de communiqués de presse, faire en sorte que l’information que l’on propose (aussi pertinente soit-elle) soit retenue relève de la mission presque impossible lorsque l’on ne maîtrise pas tous les codes de la profession. On ne peut pas aller vers eux ? Qu’à cela ne tienne, faisons-les venir !

Je pense qu’avoir été le seul à écrire sur un blog des articles structurés et documentés sur le soutien scolaire m’a apporté une réputation d’expert du domain
e. J’y ai passé du temps, beaucoup de temps, mais le résultat est là ! Que cette réputation d’expert soit justifiée ou non n’est pas la question… Que cela nous plaise ou non, nous sommes dans un monde où le paraître est souvent plus important que l’être.

Presse, télévision, radio : comment faire parler de son entreprise

Quels sont les retours que vous avez obtenu suite à cette exposition médiatique ? Est-ce que cela vous a permis de trouver de nouveaux clients ?

L’exposition médiatique, surtout la télé, est un exceptionnel facteur de notoriété et de crédibilité sur le moyen et long terme. “Vu dans le journal” naguère, “Vu à la télé” aujourd’hui restent des phrases magiques !

Rationnellement, on sait bien que ce n’est pas si important que ça; mais émotionnellement, le pouvoir des médias étant si fort, cela reste synonyme d’expertise et de compétence.

De plus, un passage télé a pour avantage de pouvoir disposer d’une vidéo de qualité professionnelle : les clients potentiels vous voient “en vrai” !

J’ai trouvé quelques clients grâce à la presse écrite. Mais combien de personnes ont-elles décidé de me contacter après avoir visité l’espace presse de mon site ? Je l’ignore.

En vous basant sur votre expérience, quelles sont les principales erreurs à éviter en matières de relations presse ?

Il faut bien garder à l’esprit qu’un journaliste n’est pas là pour faire votre publicité, il est là pour apporter une information aux lecteurs ou aux spectateurs.

Pour ce qui concerne la télé - le haut de la pyramide médiatique - il faut veiller à ce que la relation avec le journaliste ne soit pas asymétrique : certes, vous avez besoin de lui… mais lui aussi a besoin de vous ! Il ne faut surtout pas l’oublier !

Car en effet le risque est de se soumettre à son bon vouloir, d’accepter par exemple les annulations de rendez-vous à la dernière minute, de se plier à ses quatre volontés,… Il faut savoir rester ferme, bien sûr tout en restant poli !

Également, il faut être très réactif. Si vous trouvez un message ou un texto d’un journaliste sur votre portable, répondez-lui très vite, l’information est en flux continu 24 heures sur 24, si vous ne répondez pas, ce sera un de vos concurrents qui sera contacté.

Je dirais enfin qu’il faut être un peu méfiant… Ainsi, des journalistes télé m’ont promis un DVD de l’émission et m’ont assuré que je pourrais diffuser l’extrait me concernant. Au final j’ai du extraire moi-même la vidéo d’un site de rediffusion et l’héberger ailleurs que sur Youtube qui me censurait pour infraction au copyright !

De même, j’ai beaucoup aidé une journaliste télé à réaliser un sujet en lui fournissant quasiment tout ce qu’elle désirait, je me suis déplacé pour un tournage, et au final je ne suis même pas cité. Cela fait partie des risques du métier !

Un dernier point que j’ai appris à mes dépens : si vous êtes filmé, souriez. Même si le sujet de l’interview ne s’y prête pas a priori, les images d’une personne présentant un visage souriant et (en apparence !) détendu ont beaucoup plus de chances d’être diffusées que celles de quelqu’un qui fait la g…le !

Beaucoup de dirigeants de petites entreprises considèrent qu’ils ne peuvent pas intéresser les médias. Quels conseils pourriez-vous leur donner ?

De méditer cette citation attribuée à Guillaume d’Orange « Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer »

Plus concrètement, je reste persuadé qu’intéresser la presse locale (journaux, télés, radios,…) n’est pas si difficile. Vous venez de créer un nouveau produit ? Vous déménagez dans des locaux plus grands ? Vous vendez quelque chose d’original ? Recherchez les coordonnées des journalistes locaux, et lancez-vous !

Si vous estimez qu’un article dans un journal local ou un passage sur une chaîne locale ce n’est pas grand-chose, détrompez-vous. La médiatisation attire la médiatisation, un passage dans la presse locale pourra être repéré par la presse nationale. N’oubliez pas que la médiatisation ne coûte quasiment rien et peut rapporter gros !

Vous aimez écrire ? Ouvrez un blog ! Qui mieux que vous peut parler de votre métier ? Et ainsi peut-être vous acquerrez une réputation d’expert auprès des médias. Est-ce si difficile ? Je ne le pense pas. Le gérant d’une petite entreprise qui par exemple commercialise des accessoires de mode peut écrire sur l’histoire de ces accessoires (les barrettes, ça vient d’où ??), la technologie (comment fabrique-t-on les barrettes ??),…

Conseils pratiques, anecdotes, histoire de votre métier, interviews de clients, de confrères, de fournisseurs,…, tout est bon pour écrire et publier !

Du temps (beaucoup de temps), du goût pour l’écriture, peut-être n’est-ce pas la tasse de thé de tous les entrepreneurs. Il reste alors la solution de sous-traiter tout ou partie de ses relations presse avec une agence spécialisée… en espérant ne pas se tromper et gaspiller de l’argent durement gagné.

Dernier point : que ce soit la presse papier ou audiovisuelle, il ne faut bien sûr pas se contenter d’avoir eu ses quelques secondes de gloire, toute apparition médiatique doit être ensuite relayée : vidéo sur Youtube et autres, espace presse sur son site,…

Avez-vous un conseil supplémentaire à donner aux entrepreneurs ?

Dans tous les cas, passif ou pro-actif, rien ne vient tout seul, les alouettes ne tombent pas toutes rôties dans le bec.

Si je suis contacté par des journalistes grâce à mon blog, et considéré par ces mêmes journalistes comme un expert du soutien scolaire à domicile, ça ne s’est pas fait tout seul ! C’est avant tout le fruit d’un travail de réflexion et d’écriture d’articles originaux qui a été long et difficile !

Et de même pour la presse locale, il faut passer un peu de temps pour trouver les bonnes coordonnées des bonnes personnes, et trouver également le bon format du communiqué de presse : suffisamment court pour être lu très vite, et suffisamment informatif pour que le journaliste y trouve  toutes les informations dont il pourrait avoir besoin.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement