Comment être reconnu en tant qu’expert dans votre secteur d’activité, trouver de nouveaux clients et obtenir des articles dans la presse gratuitement ? Pour vous faire connaître, vous devez commencer par utiliser les mêmes techniques que les pros de la communication.

Il y a une méthode qui est particulièrement efficace pour doper votre visibilité : le newsjacking.

Voici des explications sur cette technique, des exemples d’utilisation et les précautions à prendre pour bien l’utiliser.

Ce dossier est réalisé à l’occasion de la Semaine Communication et RP du 25 novembre au 2 décembre 2014 sur Gautier-Girard.com. 

Communication : le newsjacking

Qu’est-ce que le newsjacking ?

Il s’agit tout simplement de détourner une actualité en y insufflant vos idées pour augmenter votre visibilité mais aussi votre engagement sur les médias sociaux.

Sur les réseaux sociaux, vous devez donc réagir à chaud à une nouvelle en la traitant avec un ton humoristique (agrémenté d’un visuel notamment) ou en mettant en avant votre expertise voire (mais dans des cas plus limités) une opération promotionnelle.

Un exemple avec le tweet humoristique de Lastminute au moment de l’affaire Bygmalion :

Le newsjacking ; une méthode de communication efficace

Le but est évidemment de créer un buzz rapide, de susciter des réactions et des partages, et donc d’augmenter l’engagement de vos lecteurs (et potentiels clients) sur les médias sociaux.Mais comme indiqué précédemment, vous n’êtes pas obligé de jouer la carte de l’humour. Vous pouvez tout à fait détourner les nouvelles pour faire passer votre savoir-faire et votre expertise.

Comment utiliser le newsjacking avec les médias ?

Les journalistes reçoivent de grandes quantités de communiqués de presse (entre 50 et 60 par jour en moyenne). Alors ils doivent trier les informations très rapidement et ils ne vont retenir que :

  • les communiqués de presse vraiment accrocheurs
  • les témoignages/réactions d’experts sur l’actualité lorsqu’ils sont percutants

Évidemment, il ne s’agit pas d’envoyer votre opinion à la volée à propos de toutes les nouvelles que vous pouvez voir passer.

Il y a quelques règles à suivre :

1) Mettez en place un bon système de veille

Vous devez suivre quotidiennement les actualités de votre secteur d’activité (à l’échelle locale ou nationale).  Le mieux est de mettre en place un système d’alertes pour ne rien rater.

2) Soyez réactif

Il faut proposer votre expertise/votre réaction le jour J, pas une semaine plus tard. Si vous attendez trop, l’info ne sera plus exploitable par le journaliste.

Comment faire connaître son entreprise : le newsjacking

3) Apportez de la valeur ajoutée et faites-le savoir

Quand vous contactez un journaliste, il faut mettre en avant la valeur ajoutée que vous allez apporter à son lectorat. Au-delà de votre analyse/de votre expertise, n’hésitez pas par exemple à faire quelques propositions de sujets ou à indiquer les thématiques du média visé qui correspondent à votre intervention. Soyez créatif !

Vous devez montrer que vous apportez quelque chose d’original et d’inédit. Vous n’avez pas forcément besoin d’être très long, mais vous devez toujours être convaincant.

4) Publiez également votre point de vue sur vos propres supports médias (blog, réseaux sociaux…)

Si vous voulez être considéré comme un expert et donc augmenter vos ventes (la perception que vos futurs clients ont de vous est très importante), vous devez vous comporter comme un expert. Et pour cela, rien de tel qu’un partage en temps réel de votre point de vue sur l’actualité.  Cerise sur le gâteau : les journalistes sont aussi présents sur les réseaux sociaux :-)

Quelles sont les précautions à prendre pour ne pas nuire à votre e-reputation ?

D’abord, il faut faire très attention avec l’humour.  Parfois, à vouloir rire de tout pour surfer sur l’actualité, certaines entreprises récoltent un véritable bad buzz.

Par exemple, Gap et American Apparel avaient voulu placer des promotions suite à l’ouragan Sandy qui avait causé de terribles dégâts aux Etats-Unis. Personne n’a apprécié la plaisanterie…. Voilà à quoi ressemblait la pub relayée par American Apparel :

Newsjacking : le bad buzz d’american apparel

Il serait dommage de ruiner votre e-réputation en quelques minutes !

Ensuite, il peut y avoir des sujets à éviter (la politique par exemple) et aussi quelques règles de conduite à se fixer (l’agressivité par exemple n’est pas très vendeuse, même si vous pouvez vous permettre de temps en temps un “coup de gueule” salutaire).

En bref : de l’immédiateté oui, mais pas du n’importe quoi !

Et vous, avez-vous déjà testé le newsjacking ?

 Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement