Obtenir des articles dans la presse est un excellent moyen pour faire connaître votre entreprise, développer sa crédibilité et vous positionner en tant qu’expert dans votre secteur d’activité.

Mais, comme ils sont très sollicités, vous devez faire attention à la manière dont vous allez vous y prendre pour éveiller la curiosité des journalistes. Voici notamment 3 erreurs à éviter :

Les erreurs à éviter pour avoir de bonnes relations presse

1) Rédiger un message à côté de la plaque

Un journaliste, quel qu’il soit (y compris dans la presse locale !), est toujours pressé et il reçoit une grande quantité de communiqués de presse.

Comme vous n’avez que quelques secondes pour capter son attention, il est important :

- de bien soigner l’objet de votre e-mail

Votre objet doit être suffisamment accrocheur pour donner envie d’ouvrir l’e-mail.  Mais en même temps, assurez-vous qu’il soit assez clair pour décrire ce que vous faites et l’actualité que vous mettez en avant.

Évitez de jouer les divas mystérieuses qui cultivent l’art du flou et du mystère ! Cela ne marche pas. Le journaliste veut de l’info concrète, sinon votre email filera directement à la corbeille.

- de “pitcher” le contenu de votre communiqué de presse 

Il y a deux gros écueils à éviter quant au contenu de votre message :

  • ne rien dire ou presque : ne vous contentez pas de dire que votre communiqué de presse se trouve en pièce jointe ! Si le journaliste n’a pas une idée du contenu de votre CP, il ne cherchera pas plus loin.
  • en dire trop : là encore, il faut garder à l’esprit que le journaliste veut aller à l’essentiel pour savoir si votre entreprise/actualité l’intéresse. Alors ne racontez pas tout d’emblée !

Deux ou trois paragraphes sont un bon compromis pour susciter l’intérêt du journaliste et lui donner envie d’en apprendre davantage en lisant votre CP.

2) Rédiger un communiqué de presse trop lisse/impersonnel

Ne vous lancez pas dans la rédaction d’un CP très “corporate” pour tenter d’asseoir votre crédibilité, sinon votre CP n’aura pas (ou très peu) de retombées médiatiques.

En fait, la stratégie la plus efficace est de se mettre à la place du journaliste. En lisant votre CP, il doit se dire qu’il a de la matière pour rédiger un article qui va plaire à ses lecteurs. A vous de lui mâcher le travail !

Vous pouvez obtenir des résultats très intéressants :

  • si vous modifiez le contenu de votre email pour mettre en avant les éléments les plus pertinents  en fonction du journaliste auquel vous vous adressez (presse locale, nationale, magazine spécialisé…)
  • et si vous adaptez l’angle de votre CP suivant les mêmes critères

Pensez aussi à employer un langage clair et facilement compréhensible pour que votre message soit bien compris. En quelques secondes, le journaliste doit savoir qui vous êtes, ce que vous faites, et percevoir l’intérêt pour ses lecteurs de l’information que vous lui envoyez.

3) Envoyer vos communiqués de presse n’importe quand

Il y a une règle à garder en tête : les journalistes nourrissent une véritable obsession pour l’actualité.

Vous pouvez bien évidemment communiquer sur l’actualité de votre entreprise mais ce n’est pas forcément pertinent quand vous avez une petite structure. A moins bien sûr qu’il s’agisse d’annoncer le lancement de votre activité : dans ce cas, cela peut intéresser la presse locale par exemple ou d’autres médias si le produit/service est très innovant.

En revanche, vous avez tout intérêt à envoyer votre CP au bon moment pour faire écho à l’actualité :

  • soit en anticipant en amont certains événements : dates récurrentes (Rentrée, fêtes de fin d’année, Saint-Valentin, etc…), salons professionnels en lien avec votre activité (même si vous n’y participez pas, le tout étant de trouver le bon angle de campagne), débats autour d’un projet de loi, événements importants (sportifs, politiques comme la future Cop 23 en novembre…)
  • soit en réaction à un événement fort qui ne pouvait pas être anticipé : cette démarche peut être efficace (voir ici : Boostez votre communication et vos RP avec la technique du newsjacking)

Et vous, qu’en pensez-vous ? Envoyez-vous des communiqués de presse aux journalistes ?

Crédit photo : merci à galleryquantum

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement