Si prospecter est indispensable pour trouver de nouveaux clients, encore faut-il le faire intelligemment. Voici un florilège des erreurs et autres coquilles qui ont été les plus fréquemment commises pendant les vacances (merci aux lecteurs de Gautier-Girard.com qui nous les ont signalé :-) ) :

 Prospecter pendant les vacances

1 -  Le flagrant délit de mensonge

Pour franchir la fameuse barrière de la secrétaire (qui va filtrer certains messages) ou pour attirer l’attention de leur interlocuteur, certains n’hésitent pas à  prendre quelques libertés avec la vérité.

Mais attention : si la formule “Suite à notre entretien téléphonique ce matin…” est très souvent employée, il ne faut pas en abuser ! Surtout lorsque le jour où vous prétendez avoir téléphoné, le destinataire de l’e-mail était en vacances et totalement injoignable. Il n’a donc pas pu vous parler.

Résultat : chacun de vos prospects a une impression très négative de votre entreprise. Si vous leur mentez dès le début de votre relation, comment pourrait-ils avoir assez confiance en vous pour faire appel à vos services ou vous acheter quelque chose ?

 2 - Envoyer un e-mailing…et partir en vacances

Avant de partir en vacances, vous avez eu une idée géniale : envoyer un e-mailing très accrocheur et réellement ciblé à toutes votre base de données. Vous avez beaucoup travaillé et vous espérez pouvoir exploiter tous les retours obtenus dès la rentrée.

Oui mais…vous avez oubliez un détail : vous devez toujours vous placer du point de vue du client.  Et votre client n’apprécie pas de perdre du temps à vous répondre ou à essayer de vous contacter (via votre site ou, pire, en se déplaçant jusqu’à votre magasin), pour être confronté à un message d’absence.

Résultat : votre prospect se dit que vous n’êtes pas réactif ou que vous ne le respectez pas. Il préfère alors faire appel à un de vos concurrents.

3 - Jouer les abonnés absents

Vous avez parfaitement le droit de partir en vacances. C’est même recommandé pour décompresser, se reposer, et reprendre le travail avec un moral et une motivation au zénith !

Mais faut il pour autant opposer un silence absolu aux prospects et aux clients qui peuvent essayer de vous contacter ? Beaucoup trop de dirigeants de TPE et d’auto-entrepreneurs réduisent à néant leurs efforts de prospection  en oubliant de laisser un message d’absence ou en ne mentionnent pas la date de reprise de leur activité.

Résultat : vos prospects et/ou certains de vos clients ne comprennent pas la raison de votre silence. Votre image de marque en pâtit et vous perdez ces précieux contacts.  Certains de vos clients risquent également d’être très mécontents et ils vont alors se tourner vers une autre entreprise.

Crédit photo : merci à Matteo Fini

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement