Vous souhaitez créer une entreprise de vente de produits masculins ou qui visera aussi le marché masculin ? Pour lancer votre activité sur de bonnes bases, vous devez apprendre à connaître votre cible.

Les résultats de la deuxième édition de l’Observatoire du Shopping (voir ici), réalisée par Ipsos pour le groupe Unibail, peuvent vous aider à peaufiner votre stratégie marketing  pour vous adresser à vos futurs clients sans tomber dans les idées reçues.

Les hommes et le shopping : les nouveaux comportements clients

Quelques chiffres-clés

  • un homme sur deux estime que le shopping est un moment de bien-être
  • 77 % des hommes de 16 à 70 ans savent exactement ce qu’ils veulent acheter
  • 63 %  d’entre eux vont au moins une fois par mois dans un centre commercial (contre 65 % des femmes)
  • 59 % considèrent que le shopping doit durer moins d’une heure et 75 % veulent aller dans des magasins où il y a plusieurs produits afin de gagner du temps
  • 47 % d’entre eux font des achats en ligne (contre 49 % des femmes)
  • leurs préférences d’achat : les produits high-tech (56 %), les vêtements (50 %) et les chaussures (36 %)
  • les émotions sont aussi importantes : 52 % “achètent souvent sur un coup de coeur” et 50 % se déclarent sensibles aux tendances
  • 25 % estiment être des précurseurs en matière de mode (early adopters)

Les hommes aiment donc le shopping, mais il faut qu’il soit efficace et rapide. Ils souhaitent garder le contrôle…mais ce n’est pas si simple en fonction des produits à acheter : ils ne sont par exemple que 32 % à décider seuls lors de l’achat de vêtements.

Les profils de shoppeurs

6 profils d’acheteurs masculins se dégagent de cette étude :

- Le blasé (28 %) : il achète par obligation mais il est très efficace. Il sait ce qu’il va acheter et il anticipe pour gagner du temps.

- Le flâneur (25 %) : il fait du shopping par plaisir et il est donc très sensible à l’ambiance des magasins. C’est aussi un consommateur mobile qui recherche des informations via son smartphone.

- L’expert (17 %) : il ne fait jamais son shopping au hasard. Il va notamment utiliser le web pour faire des comparaisons et savoir où aller dénicher les produits qui lui plaisent. En général, il est également sensible à l’univers high tech et au secteur culturel.

- Le trendsetter (14 %) : c’est aussi un consommateur mobile mais avant tout parce qu’il est très actif sur les réseaux sociaux. Il veut partager ses acquisitions, faire connaître son opinion et cultiver sa différence, notamment en personnalisant ses produits.

- Le fashionisto (11 %) : c’est la fashinonista version masculine :-) Ce profil est donc assez changeant en fonction de ses envies, de la mode, des grandes tendances. Il adore faire du shopping et n’hésite pas à dépenser.

- Le détaché (5%) : il n’achète que parce qu’il en a besoin et il préfère dépenser le moins possible.

Et vous, avez-vous constaté des comportements similaires chez vos clients ?

Crédit photo : merci à A&A Photography 
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement