64% des Français ouvrent moins de 25 % des e-mails qu’ils reçoivent. Si l’étude menée par Tedemis  révèle une vraie défiance vis-à-vis de cet outil marketing, elle suggère également les pistes à suivre pour réagir et envoyer des courriels qui correspondent aux attentes de vos prospects ou de vos clients.

Ce dossier est réalisé dans le cadre de la semaine du Web marketing sur  Gautier-Girard.com du 16 au 22 avril 2013.

 Email marketing et email commercial : améliorer le taux d’ouverture

 3 raisons essentielles dissuadent les Français d’ouvrir les e-mails qu’ils reçoivent chaque jour :

  • la saturation (trop de courriels inutiles leurs sont envoyés chaque jour)
  • la peur du virus
  • le manque de pertinence des contenus

Pour lutter contre ce phénomène,  vous devez impérativement mener 3 actions ciblées pour augmenter le taux d’ouverture de vos e-mails et pour améliorer votre taux de clics :

1) Apporter une plus-value aux e-mails

S’ils ne craignaient pas d’être envahis par les courriels marketing, 94,5 % des Français souhaiteraient recevoir des promotions par e-mail. 

Le message est clair, non ?

Concrètement, vos contacts attendent que vous les remerciez de leur confiance (car laisser son adresse e-mail est un signe de confiance) en leur proposant des offres attractives et exclusives. La publicité qui ne sert qu’à vanter les mérites de votre entreprise ou de vos services ne les intéresse pas. Ni le rappel des offres existants déjà sur votre site. Ce qu’ils veulent, c’est quelque chose en plus, un vrai avantage susceptible de les pousser à acheter ou à vous contacter.

Vous pouvez aussi faire un travail de fond en utilisant deux outils marketing pour deux actions différentes :

  • l’envoi de newsletters pour mettre en avant vos compétences en donnant des conseils ciblés
  • l’e-mail marketing pour susciter des réactions concrètes immédiates (à ce sujet, n’oubliez pas de limiter vos promotions dans le temps.) suite à des offres personnalisées (segmentez et analysez votre base de données !).

2) Doser la fréquence d’envoi

Les Français considèrent qu’ils reçoivent environ 25 e-mails chaque jour, ce qui constitue une pression commerciale insupportable pour 73 % d’entre eux. Ce chiffre très élevé montre à quel point cette sollicitation excessive est contre-productive ! Leur souhait : recevoir au maximum une dizaine d’e-mails par jour.

A votre échelle, vous pouvez mettre en place des actions concrètes :

- limiter la fréquence d’envoi de vos e-mails 

- n’envoyer qu’un seul courriel par publicité/promotion (certains entrepreneurs ont en effet tendance à envoyer plusieurs e-mails autour de la même offre) et limiter les e-mails de relance (pour les sites e-commerce, ils restent utiles notamment en cas d’abandon du panier)

- proposer un envoi personnalisé : rien ne vous empêche d’interroger vos clients sur la fréquence d’envoi qui leur correspond (si vos prospects ou vos clients disposent d’un compte sur votre site, vous pouvez d’ailleurs leur permettre de modifier eux-même leurs souhaits). Dans ce cas, pensez à bien segmenter votre base de données pour adapter également le contenu de vos envois.  Par exemple, si votre client ne souhaite recevoir qu’un e-mail par mois, vous pouvez regrouper plusieurs promotions dans le même message pour lui proposer de choisir celle qu’il préfère. Si vous avez une activité de service/de conseil, vous pouvez proposer une sélection des meilleurs conseils du mois issus de vos autres courriels/newsletters.

3) Choisir le moment de l’envoi

En fonction de votre stratégie et de l’offre que vous souhaitez mettre en avant, vous devez choisir le bon moment pour envoyer vos e-mails commerciaux :

- en temps réel :  Certaines enseignes (comme Sarenza par exemple) exploitent habilement cette attente en proposant des promotions en temps réel ultra-limitée dans le temps  (code promo à utiliser le jour même ou durant le week-end).

- en fonction de certains événements précis : Noël, les Soldes, le Saint-Valentin….(pensez aussi à certaines périodes liées à votre activité)

de bonne heure le matin (avant 10h)

- en fonction de votre cible : en BtoB, il est conseillé de privilégier les mardis, mercredis et jeudis. En BtoC, une étude menée par Cheetahmail en 2009 montrait que le dimanche enregistrait le meilleur taux de clics.

A vous de tester, de mesurer vos résultats  et de vous adapter en fonction des habitudes de vos destinataires !

Crédit photo : merci à  marsmet463

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement