Revoir ses prix de vente est une étape banale de la vie de l’entreprise mais elle est plus ou moins bien vécue par les créateurs et les dirigeants. Leur crainte, très légitime, est de “braquer” leurs clients et de les perdre. Alors comment se tirer au mieux de cet exercice délicat et même s’en servir pour trouver de nouveaux clients ? Voici de bonnes pratiques à mettre en place :

Comment réussir à augmenter ses prix en 2018 ?

Pas de hausse brutale des prix

Votre augmentation de tarifs sera nettement mieux acceptée par vos clients si elle est progressive. A chaque fois, limitez-vous à une hausse de 10 à 20% afin de ne pas leur donner le sentiment que vous devenez trop cher. Si vous avez mal défini vos tarifs au départ (à ce sujet : 3 raisons de ne pas pratiquer les prix les plus bas), vous devez tenter d’autres approches pour tirer vos prix vers le haut. En fonction de votre secteur d’activité, vous pouvez par exemple créer en parallèle une offre plus qualitative et plus chère que vous travaillerez à développer (vous abandonnerez progressivement votre gamme “bon marché”). 

Anticipez ce changement

Vos clients risquent de ne pas apprécier d’être mis au pied du mur du jour au lendemain et, de votre côté, augmenter soudainement vos tarifs va vous priver d’opportunités commerciales (voir le conseil suivant). Vous devez donc procéder en 3 étapes :

  1. définir en avance la date à laquelle le changement de prix sera effectif 
  2. prévoir les actions marketing à mettre en place pour informer vos clients de ce changement ET travaillez à la façon dont vous allez présenter vos nouveaux tarifs
  3. avertir vos clients

Servez-vous de cette hausse de tarifs pour augmenter vos ventes

Toutes les occasions sont bonnes pour prospecter et augmenter votre chiffre d’affaires ! :-)

Il ne faut pas hésiter à communiquer sur votre changement de tarifs : par exemple, prévenez vos clients qu’en commandant avant telle date, ils peuvent encore profiter de l’ancien tarif et réaliser une économie de x %. Il s’agit ainsi de mettre l’accent sur  le côté “bonne affaire à réaliser” afin d’inciter vos prospects à devenir clients et ceux qui le sont déjà à acheter de nouveau.

Glissez aussi dans votre communication quelques informations pertinentes concernant vos tarifs et les avantages que vous proposez. Exemples : la possibilité de payer en plusieurs fois, la garantie “satisfait ou remboursé”, une nouvelle offre de produits/services accessible aux petits budgets,  le pourcentage de réduction appliqué au-delà d’un certain volume de commandes (ou les frais de livraison offerts), votre carte de fidélité, votre politique d’affiliation, etc.

Vous pouvez aussi surfer sur le changement de tarifs pour valoriser votre entreprise et votre image de marque en mettant en avant des témoignages, le pourcentage de clients satisfaits, votre expérience, et les évolutions à venir.

Et vous, comment procédez-vous pour faire accepter la révision de votre grille tarifaire à vos clients ? Crédit photo : Thomas Galvez

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement