Sur le web,  il existe différents sites qui permettent de trouver des clients et/ou des partenaires. Mais est-ce vraiment un bon plan pour les auto-entrepreneurs ? Faut-il privilégier les sites gratuits ou payants ? Quels sont les pièges à éviter ?

Voici ce que vous devez savoir avant de prospecter !

Ce dossier est réalisé à l’occasion de la semaine “Comment générer du business quand on est auto-entrepreneur ?”, organisée en partenariat avec Find’Eur, du 14 au 21 janvier 2014 sur Gautier-Girard.com.  

Auto-entrepreneurs : prospecter et trouver de nouveaux clients

Trouver des clients et des partenaires, une nécessité absolue

Même si vous prospectez pour trouver des clients en direct (voir à ce sujet notre dossier  “Auto-entrepreneurs : 10 conseils pour trouver des clients quand on débute…et même après”), ne négligez absolument pas la recherche de partenaires et d’apporteurs d’affaires, qui sont susceptibles de vous envoyer quantité de clients potentiels… sans aucune action de votre part !

Vous gagnerez en visibilité avec des partenaires de mise en relation; vous pouvez également contacter des professionnels pour leur proposer par exemple vos services, en sous-traitance ou pour réaliser des missions ponctuelles lorsqu’ils sont débordés.

Alors… sites gratuits ou sites payants ? Attention !

L’avantage des sites gratuits (Findeur pour les auto-entrepreneurs, Motamot pour les formateurs ou les métiers du web, Spectable pour les activités artistiques, …) est qu’ils vous permettent d’accéder aux offres de mission et de déposer une annonce sans prendre de risques. Dans le pire des cas, si vous ne trouvez pas de clients ou de partenaires, vous n’avez pas perdu d’argent et vous pouvez passer à autre chose.

Certains sites ce sont même spécialisés dans les offres réservées aux auto-entrepreneurs : c’est notamment le cas de Find’Eur (un nouveau prestataire sélectionné pour figurer dans la Boutique des Entrepreneurs).  Les internautes (particuliers et entreprises) peuvent ainsi trouver un prestataire qualifié près de chez eux dans tous les secteurs d’activité (événementiel, coaching, artisanat, communication, formation, développement web…).

Le cas des sites payants est plus problématique.

Dans la grande majorité des cas, vous allez devoir payer :

  • soit un abonnement mensuel pour pouvoir répondre aux offres
  • soit une commission sur le tarif de la mission que vous remportez (exemple : Redactiweb)
  • soit les deux :-) (exemple : Codeur, Ebay selon la formule que vous choisissez en tant que vendeur pro)

Quand vous avez à payer une commission sur une vente réalisée ou sur une mission remportée et payée, il n’y a pas de soucis : vous payez le service de mise en relation, mais au moins tout est clair et si vous ne trouvez pas de clients, vous ne payez rien.

Les sites avec abonnements peuvent poser des problèmes :

  • en tant que professionnel, vous ne bénéficiez pas d’un droit de rétractation et le plus souvent il n’y a pas de période d’essai offerte : vous n’avez pas la possibilité de “tester” la fiabilité du site
  • certains sites ont des pratiques douteuses : les offres ne sont pas actualisées, le budget client est au raz-des-pâquerettes….mais vous êtes engagé pour une année

Avant de vous lancer sur les sites payants, il est donc vivement conseillé de prendre un maximum de renseignements sur la réputation du site et chercher à avoir des retours utilisateurs (en postant un message sur le forum par exemple)

Crédit photo : merci à Pierre Marcel

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement