Prospecter et trouver de nouveaux clients n’est pas toujours évident quand une entreprise est déjà lancée et reconnue. Alors beaucoup d’auto-entrepreneurs qui viennent de se lancer se sentent désemparés quand il s’agit de trouver leurs premiers clients… Comment procéder ? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?

Voici 10 conseils pour vous aider à démarrer votre activité…et pour continuer à la développer !

Ce dossier est réalisé à l’occasion de la semaine “Comment générer du business quand on est auto-entrepreneur ?”, organisée en partenariat avec Find’Eur, du 14 au 21 janvier 2014 sur Gautier-Girard.com. 

Trouver des clients quand on débute en auto-entreprise

1) Arrêtez de courir dans tous les sens

Tenter des actions à droite et à gauche, un peu au hasard et sans suivi, ne vous mènera nulle part.

Même si vous le faites plus succinctement,  vous devez réaliser un plan d’action commerciales (voir à ce sujet : comment créer un PAC pour vendre plus ?) qui va permettre d’établir :

  • vos objectifs concrets et mesurables
  • les actions à mener
  • les moyens (temps, argent…) alloués à chaque action
  • un suivi pour mesurer les résultats obtenus pour chaque action menée

2) Soyez pro de A à Z….même en dehors de votre métier

Vous vous êtes lancé dans un secteur que vous connaissez bien et que vous maîtrisez parfaitement ? Félicitations, cela vous apporte un avantage concurrentiel indéniable. Mais ne ruinez pas tout en donnant une impression d’amateurisme ! Vous ne pouvez plus vous contenter d’être bon dans votre métier, vous devez raisonner comme un chef d’entreprise.

Ne vous laissez pas aveugler par les clichés du type “c’est plus facile d’être auto-entrepreneur” : la création d’entreprise est simplifiée et plus rapide, mais il s’agit quand même d’une création d’entreprise. Vous allez aussi avoir à combattre certaines idées pré-conçues sur les auto-entrepreneurs, jugés parfois “moins crédibles” que d’autres entrepreneurs. Alors autant mettre toutes les chances de votre côté !

Vos documents et vos outils commerciaux (site web, cartes de visite,e-mails…..), vos devis et vos factures, doivent aussi montrer votre professionnalisme. Ce sont des supports de communication qui vont refléter votre image de marque et donner, ou non, confiance à vos futurs clients.

Bref  : vous êtes un pro, un vrai. Alors montrez-le.

3) Prospectez et communiquez mais pas n’importe comment

Prenez le temps de vous informer et de vous former avant de vous lancer. Une mauvaise campagne de prospection et/ou de communication peut être désastreuse pour votre image de marque ! Le message véhiculé doit être personnalisé, ciblé, accrocheur, construit et argumenté.

Pour vous préparer il y a différentes méthodes, comme la très efficace SONCAS : Comment construire un argumentaire de vente efficace pour convaincre votre cible ?

Vous ne pouvez pas non plus faire n’importe quoi : le démarchage téléphonique et l’e-mailing sont règlementés. Si vous ne respectez pas la loi, vous risquez des sanctions.

4) Laissez les autres vous mâcher le travail

Nous aurons l’occasion d’y revenir durant cette semaine mais il y a des sites (gratuits ou payants) spécialisés dans la mise en relation entre les clients potentiels (particuliers, entreprises) et les professionnels. Cela peut être une bonne piste pour dénicher des prospects ou des partenaires.

En fonction de votre secteur d’activité, vous pouvez aussi profiter du travail de prospection et de communication de certaines boutiques, sites bien référencés ou réseaux en ligne.

5) Sortez de votre cachette

Un piège à éviter : s’isoler et s’enfermer. Si vous ne connaissez personne, si vous êtes à la recherche de contacts,  si les clients ne viennent pas : réseautez ! 

La rencontre avec d’autres entrepreneurs est toujours enrichissante et elle peut aussi déboucher sur des partenariats et/ou sur des ventes. En prime, le partage d’expérience, les conseils tirés du “vécu” des autres et tout simplement les rapports humains vont donner un bon coup de fouet à votre motivation !

N’hésitez pas à vous inscrire dans un business club à proximité de chez vous : la plupart des réseaux acceptent les auto-entrepreneurs (parfois même les porteurs de projets). Les CCI organisent aussi des rencontres avec des entrepreneurs expérimentés.

6) Utilisez toute la palette des partenariats

Il y a différents types de partenariats que vous pouvez conclure avec des entreprises complémentaires à la vôtre (que ce soit en ligne mais aussi dans votre secteur géographique) :

  • vous pouvez mettre en place un système d’affiliation : dans ce cas, vous rémunérez ou vous offrez un avantage (un cadeau, une réduction..) à votre partenaire lorsqu’il vous ramène des clients
  • vous pouvez négocier des partenariats promotionnels : par exemple, si un prospect achète chez un de vos partenaires, il “gagne” en même temps une réduction sur un produit ou un service dans votre entreprise (ou un pourcentage de réduction à utiliser comme bon lui semble). De votre côté, vous faites la même chose avec vos partenaires.
  • vous pouvez négocier des partenariats en terme de communication : échange de liens, publicités ou cartes de visite de votre entreprise qui seront remises aux clients de votre partenaire, recommandation de vos partenaires….

A chaque fois, réfléchissez-bien à ce que vous pouvez proposer comme contrepartie à vos partenaires. Certains seront aussi prêts à vous aider parce que vous débutez ! Mais dans tous les cas, comme indiqué précédemment, vous devez anticiper et préparer la façon dont vous allez choisir et aborder vos partenaires potentiels.

7) Sollicitez votre entourage

Votre entourage et vos réseaux privés peuvent aussi vous faire de la pub, vous recommander…. En résumé : ne vous contentez pas de réseauter avec des professionnels, réseautez aussi avec votre entourage.  Vos proches vous connaissent bien, ils pourront témoigner de votre sérieux et glisser votre carte de visite si besoin.

8 ) L’affiliation/ la recommandation clients

Dans le même registre, vous pouvez proposer à vos clients :

  • de vous recommander ou de vous envoyer un témoignage de satisfaction (si c’est fait avec tact, ça marche !)
  • de profiter d’avantages / de réduction s’ils vous envoient de nouveaux clients

9) Être présent en ligne et hors ligne

Vos futurs clients sont sur le web et dans votre zone géographique. Ne choisissez pas entre l’un et l’autre : si vous voulez trouver de nouveaux clients, vous allez devoir apprendre à utiliser tous les canaux de communication et de prospection. Même si vous n’exercez qu’en ligne ou si au contraire vous intervenez uniquement chez vos clients.

Contrairement aux idées reçues, la communication “hors ligne” n’est pas hors de portée du budget des auto-entrepreneurs : la publicité sur voiture est très efficace, les articles dans la presse locale aussi, et il y a tous les événements organisés localement auxquels vous pouvez participer (réunions d’entrepreneurs,  manifestations locales, salons où vous pouvez aller en tant que visiteurs pour rencontrer des partenaires potentiels etc…).

 10) Adoptez la stratégie du “call-to-action”

Ne restez pas les bras croisés ! La méthode du “call-to-action”(voir ici) fonctionne très bien et elle repose sur un principe simple : si vous voulez quelque chose, demandez-le de façon claire. Et ne vous formalisez pas parce que vous avez un refus ! Lorsque vous prospectez, vous devez vous préparer à encaisser des Non définitifs et à transformer les autres en Oui. Dites-vous simplement que vous n’avez qu’une certitude : si vous ne demandez rien, vous n’obtiendrez rien…

Et vous, quelles sont vos astuces pour trouver de nouveaux clients ?

Crédit photo : merci à Schena Tschofen

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement