Le bouche-à-oreilles est un moyen très efficace pour augmenter vos ventes : un prospect qui vient suite à une recommandation d’ami est beaucoup plus facile à transformer en client. Il est déjà en confiance et il a un “a priori” positif sur votre entreprise.

Pour autant, il ne faut pas commettre la même erreur que certains créateurs et dirigeants d’entreprise : rester les bras croisés et attendre que cela se passe tout seul.  Si vous voulez utiliser efficacement le bouche à oreilles, il faut avoir une démarche active.

Voici quelques exemples d’actions à mettre en place pour obtenir de bonnes retombées :

Ce dossier est réalisé à l’occasion de la Semaine des As de la Vente du 2 au 9 décembre 2014 sur Gautier-Girard.com.

Réseautage et bouche-à-oreilles

 1 - Oser demander quelque chose

Il y a une règle fondamentale à garder à l’esprit : si vous attendez quelque chose de quelqu’un, dites-le lui de façon claire (et sympathique !).  Les gens ne sont pas dans votre tête,  alors ils ne peuvent pas savoir que quand vous leur dites par exemple “J’ai créé mon entreprise”, vous voulez dire en réalité “J’ai créé mon entreprise. Pourriez-vous en parler autour de vous ?”

La plupart du temps, vos contacts seront ravis de contribuer à votre succès en faisant connaître votre entreprise. Ce soutien peut prendre différentes formes : ils peuvent parler de vous à leur entourage,  partager votre site web sur les réseaux sociaux, ….

2 -  Mettre en place un système de parrainage

Pour motiver vos clients à devenir des ambassadeurs de votre entreprise, vous pouvez utiliser le système du parrainage/marrainage.

Concrètement, quand un client vous apporte un nouveau client, il reçoit une gratification (cadeau, bon de réduction, avantage…). Certaines entreprises récompensent à la fois le parrain/la marraine et le/la filleul(e) pour inciter davantage de prospects à devenir clients.

C’est une stratégie qui peut s’avérer très payante.

3 - S’appuyer sur les réseaux sociaux

 Soyez actif sur les réseaux sociaux ! Réseautez, soutenez des initiatives, partagez l’actualité de votre secteur….

Il faut montrer que vous êtes là. Vous pourrez ensuite demander à votre communauté de vous aider à vous faire connaître en partageant par exemple le lien vers votre page officielle ou vos articles et en réagissant à vos publications.

4 - “Mettre en scène” vos demandes

Être actif ne signifie pas quémander ou se plaindre sur la difficulté à lancer votre entreprise.

Prenez le temps de réfléchir à votre présentation et de bien construire votre pitch (à ce sujet, voir le dossier : Elevator Pitch : une méthode pour présenter votre entreprise et convaincre ! ) . Vous devez être capable d’expliquer clairement ce que vous faites et comment vous le faites. Vous devez véhiculer une image pro et positive.

C’est indispensable de vous pencher réellement sur cette question si vous voulez que les gens vous recommandent. Parce que personne que son nom soit associé à un professionnel qui semble douter de lui.  Même si c’est à tort, la relation entre “professionnel qui ne sait pas parler de lui” et “professionnel peu fiable” est vite faite….

5 - Contacter les influenceurs

Attention : avant de réaliser cette action, assurez-vous que vous êtes réellement prêt (site web pro, pitch efficace, qualité du service/des produits….) car sinon cela peut se retourner contre vous.

Il y a dans votre secteur d’activité des personnes influentes qui font un peu la pluie et le beau temps ou qui ont un très grand cercle de relations  : cela peut être des blogueurs, des twittos, des professionnels reconnus, des journalistes, et même des personnalités locales (président d’association, dirigeants, commerçants…)….

Vous pouvez leur proposer de tester vos produits et vos services pour qu’ils parlent de vous et contribuent à vous faire connaître. Leurs avis positifs sont en effet d’excellentes recommandations.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quelles sont vos astuces pour accélérer le bouche-à-oreilles ?

Crédit photo : Shutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement