Lorsque l’entreprise se développe, elle embauche; le pouvoir est successivement délégué. C’est pourquoi le dirigeant de l’entreprise peut-être amené à perdre de vue l’essentiel : le fonctionnement de son entreprise, le fonctionnement de son marché. Comme si sa fonction se vidait de sa substance une fois qu’il considérait la société comme “développée”.

Qui était Antoine Riboud ?

Antoine Riboud est né à Lyon le 25 décembre 1918, et décédé le 5 mai 2002. Antoine Riboud était un homme d’affaire français, fondateur et président du groupe Danone que vous connaissez bien. Depuis 1996, c’est son fils Franck Riboud qui a pris la suite de la direction du Groupe Danone.

Antoine Riboud avait pour réputation d’être un “patron social”. Il a énoncé dans l’un de ses discours que la gestion économique de l’entreprise devait s’accompagner d’une politique sociale.

Antoine Riboud était aussi un visionnaire : d’une verrerie dans laquelle il est entré au service commercial en 1942, il a gravit tous les échelons jusqu’à en prendre la direction en 1965.

De cette verrerie, il a créé l’un des premiers groupes alimentaires mondiaux, Danone.

Un chef d’entreprise peut devenir monarque

Un entrepreneur qui ne connaît pas par coeur toutes ses parts de marché ne gère pas. Il règne.

Le développement de l’entreprise agrège avec le temps des “filtres” qui s’empilent les uns derrière les autres entre le dirigeant et son entreprise. Ces filtres floutent la vision du dirigeant : les niveaux hiérarchiques font écran, tandis que le pouvoir ou son impression entraîne une certaine ivresse.

C’est pourquoi certaines informations vitales telles que la position de l’entreprise par rapport à son marché, deviennent inconnues du dirigeant. Imaginez un peu si un chef d’entreprise ne connaît pas la position de ses produits par rapport à ses clients et concurrents : quels autres chiffres lui sont méconnus ?

C’est de cette façon que j’interprète le mot “règne“. Un monarque qui oublie la raison de son pouvoir, et qui oublie même la fonction de son pouvoir.

Comme si la fonction de dirigeant perdait de sa raison à mesure que le temps passe. Pour arriver à une attitude visant à conserver des acquis comme le faisaient les rois à d’autres époques.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Que vous inspire cette citation d’Antoine Riboud ? Quelles interprétations peut-on en faire ?

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement