Triste record pour le déficit commercial de la France en 2007… il s’élève à 39,17 milliards d’euros l’année dernière (source : Douanes françaises). Ainsi,

  • Les exportations de la France en 2007 s’élèvent à 400,169 milliards d’euros (+3% par rapport à 2006),
  • Les importantes de la France en 2007 s’élèvent à 439,340 milliards d’euros (+5,4% par rapport à 2006).

On peut s’indigner du prix du baril de pétrole qui bat des records : il renchérit le prix des importations d’énergie. On peut aussi s’indigner de l’euro fort : il renchérit les prix de vente à l’exportation des produits made in France. Mais pas très longtemps. A titre de comparaison, l’Allemagne affichait un brillant +215 milliards d’euros d’excédent commercial sur 12 mois en Novembre 2007.

Après tout, on pourrait aussi s’indigner de l’Allemagne qui nous volerait nos clients puisque sur le papier nos contre-performances bénéficieraient à l’Allemagne.

3 pistes de réflexion pour améliorer les chiffres

La France accuse des faiblesses structurelles quant à ses exportations et ses importations. Je vous propose 3 pistes de réflexions sur ce sujet :

Les importations françaises et la politique de la demande

Le Gouvernement a une politique de la Demande ces 6 derniers mois. Dans le fond pourquoi pas, le souci est que cette politique de la demande favorise des produits que la France ne produit pas ou de manière peu compétitive. Produits high tech et automobiles par exemple (+12% d’automobiles dans les importations contre +0,2% d’exportations d’automobiles). Je suis surpris que les analystes et les politiques ne relèvent pas ce point dans les médias. Cela dit, c’est toujours mieux d’avoir une politique que ne pas en avoir du tout.

La géographie des importations et des exportations françaises

La France soutient une politique pro Union Européenne en matière d’échanges commerciaux avec les autres pays. La part des produits de l’UE dans le total des importations mondiales en France est de 61,1%. Si l’on compte l’Europe dans son ensemble, la part monte à presque 70%. Il en est de même pour les exportations : 66% des exportations se font vers d’autres pays de l’UE, et le chiffre monte à 72,3% sur l’on compte l’Europe dans son ensemble.

Pourquoi par exemple ne pas acheter hors zone euro pour diminuer les importations en valeur (effets de change) ?

Le suivi de la soeur allemande

La France prend modèle et suit l’Allemagne depuis plusieurs années. Le souci est que la France n’a pas les mêmes armes : l’Allemagne a une politique de l’Offre depuis plusieurs années…. et a deux fois plus de PME que la France. Elle a déjà mis en oeuvre ses réformes structurelles (plans Schröder au début des années 2000) quand la France les commence tout juste. L’Allemagne est donc une compétitrice structurellement mieux armée que la France sur les marchés. C’est un peu David contre Goliath. Sauf que David va dans le mur…

Que pensez-vous du déficit et de ces pistes de réflexion sur la balance commerciale française ?

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement