Climat des affaires, conjoncture, conjoncture économique : Conjoncture : Point sur la situation économique actuelle

Quelle est la situation économique en cette après-rentrée ? Amies et amis entrepreneurs, voici un point sur le climat des affaires.

Ce parfum d’après rentrée scolaire est un parfum déjà ressenti. Vous vous souvenez, tous ces indicateurs tout aussi contradictoires les autres ?

C’était la situation il y a un an et demi - deux ans. Des jours et des jours dans lesquels se succédaient de bons chiffres douchés le lendemain par des mauvais.

On y revient.

Ce faisant, dans ce climat morose, les hypothèses les plus pessimistes circulent. Alors que d’autres experts aperçoivent cependant un coin de ciel bleu…

Je vous propose de faire un point sur les chiffres économiques :

Le PIB en baisse, maintien des taux BCE, chômage en hausse…

La décroissance ralentit mais reste violente sur 1 an

Au 2ème trimestre 2009, Eurostat estime le PIB dans la zone euro en baisse de -0,1% et celui de l’UE en baisse de -0,2% par rapport au trimestre précédent.

Autant dire qu’on est sur une stagnation. C’est bien meilleur que la chute sur 1 an, qui correspond une diminution respectivement de -4,7% et -4,8% de croissance du PIB.

Ailleurs dans le monde, on en est là:

- Evolution du PIB Aux Etats-Unis : une diminution du PIB de -0,3% au 2nd trimestre par rapport au trimestre précédent. Sur 1 an, on est à -3,9%.

- Evolution du PIB Au Japon : le PIB augmente de +0,9% au 2nd trimestre. La décroissance est estimée à -6,5% par rapport à l’année précédente.

- Evolution du PIB de la France : c’est à présent que l’on peut s’amuser deux minutes (pas plus!). Le PIB a augmenté de 0,3% en France au second trimestre 2009. Sur 1 an il y a aussi un décalage par rapport au reste de la zone euro et l’UE. En effet, sur l’année passée, notre PIB a diminué de -2,6%.

L’Allemagne fait -5,9% sur 1 an, l’Estonie -16,6%, la Lituanie se prend une grosse claque à -20,4%.

Vous lisez bien : la Lituanie a perdu 1/5ème de sa richesse. En 1 an.

Une “Seconde mi-temps” en France à cause du chômage

Ceci dit, ce sera probablement rapidement notre tour.

La France tourne à la consommation intérieure… plus le chômage augmente, plus l’impact sur la consommation se fait sentir. Ce qui se ressent ensuite sur l’économie globale.

Je ne manquerai pas de vous informer sur son évolution.

Les créations d’entreprises soutenues par les auto-entrepreneurs

L’Insee publie le nombre cumulé de créations d’entreprises (auto-entrepreneurs compris) et fait ressortir une diminution de 8,9% en juillet 2009 par rapport à juin 2009.

Sur les 12 derniers mois, la création d’entreprise est toutefois en hausse de 34,3%.

On note que 50% des créations d’entreprises se font sous le statut auto-entrepreneur entré en vigueur le 1er janvier 2009.

Les défaillances d’entreprises en augmentation

Au cours des 12 derniers mois (en juin 2009), le nombre de défaillances jugées est en augmentation de 16,2%.

Bons et mauvais chiffres

L’économie se fait sa petite vie… du beau temps, puis du mauvais temps. Cela a un parfum d’avant crise. On retrouve exactement les mêmes schémas qui traduisent un extrême attentisme.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Qu’on ne peut toujours rien prévoir.

Si ce n’est espérer que cela redémarre aux Etats-Unis et là où il existe de gros potentiels à la hausse : pays émergents, Chine,  etc, sans compter un effet de rattrapage dans certains pays d’Europe.

Si vous attendiez un pronostic de ma part, ce n’est pas pour cette fois-ci!

D’accord ? Pas d’accord ? Réagissez !

Comment vous la sentez vous, la crise ? Vous pensez qu’on est encore dedans, en voie d’en sortir ? Qu’on y est encore pour un bon moment ?

Réagissez, exprimez votre avis en postant une réaction ci-dessous (faites dérouler la page.)

Crédits source et illustrations de cette analyse économique

Source et illustrations de cette analyse économique :

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement