économie américaine, résilience économie américaine, récession Etats-Unis : L’économie américaine continue à serpenter

En mauvaise passe, l’économie des Etats-Unis trouvera t-elle son embouchure ?

A la manière d’une rivière qui peine à trouver son lit, 3 chiffres de conjoncture économique rapprochés permettent de se demander dans quel sens se dirige la première économie du monde.

Le chômage aux Etats-Unis augmente pour le second mois consécutif

En février 2008, l’économie américaine a détruit 63 000 emplois.

C’est la première augmentation significative de destructions d’emplois depuis mars 2003. C’est aussi la première fois depuis cinq ans que les Etats-Unis détruisent des emplois durant deux mois consécutifs. En effet, en janvier ce sont déjà 22 000 emplois qui ont été perdus.

Le taux de chômage des Etats-Unis s’élève désormais en février à 4,8% de la population active contre 4,9% en janvier. Cette diminution relative est due à la diminution du nombre d’actifs.

Sans surprise ce sont les secteurs industriels et de la construction qui détruisent le plus d’emplois en février (respectivement 52 000 et 39 000).

Les promesses de ventes immobilières se stabilisent

L’Association nationale des agents immobiliers indique que les promesses de ventes dans l’immobilier se stabilisent à un indice de 85,9 points en janvier, après les dégringolades passées (-19,6% sur 1 an de promesses de ventes).

L’immobilier vu sur le plan des promesses de ventes reprend des couleurs à l’ouest (+13% de promesses de vente), stagne dans le Midwest (+0,6%) mais continue sa descente dans le sud et le nord-est (respectivement -6,1% et -4,1%).

Les ventes des grossistes sont en nette progression

En janvier, les ventes des grossistes aux Etats-Unis ont augmenté au rythme de +2,7%, soit la progression la plus importante de cet indicateur depuis 2005. Sur un an, la hausse s’établit à +15,7%.

Pour conclure donc, on espère que l’emploi retrouvera lui aussi des couleurs et l’immobilier confirmera au moins une stagnation dans les prochains mois. On s’attend aussi à une prochaine diminution des taux d’intérêt américains, le chiffre se précise : les taux d’intérêt américains pourraient diminuer d’un point de base d’ici le second semestre 2008.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement