FED taux d'intérêt, taux d'intérêt US, taux d'intérêt BCE : La FED et la banque d’Angleterre baissent leurs taux, la BCE opte pour le statu quo

Avec les menaces de récession qui se propagent aux Etats-Unis et dans l’Union Européenne, l’actualité monétaire est chargée depuis 1 mois. Faisons le point sur les décisions des banques centrales américaine, européenne et anglaise.

La FED et la banque d’Angleterre baissent leurs taux directeurs

Pour lutter contre les risques de récession aux Etats-Unis, la FED a une nouvelle fois diminué son taux directeur. De 4,25% il y a huit jours, elle est passée cette semaine à un taux très faible : 3%. Soit une diminution drastique d’1,25 points… malgré les risques sur l’inflation, la FED choisit donc clairement son camp qui est celui de tenter une relance de la croissance au risque d’alimenter l’inflation.

Pour les mêmes raisons la banque d’Angleterre a fait de même dans la semaine. La banque d’Angleterre a en effet diminué sont taux de 25 points de base à 5,25% contre 5,5% auparavant.

La BCE laisse ses taux inchangés en jouant sa crédibilité

Les chiffres de l’inflation en zone euro n’ont jamais été aussi mauvais depuis 14 ans. C’est pourquoi lorsque la Banque Centrale Européenne s’est réunie ce jeudi à l’Eurotower de Francfort, les sages ont décidé à l’unanimité de garder le taux directeur inchangé à 4%.

Il faut dire que les pressions s’accentuent sur les 21 membres du conseil des gouverneurs de la BCE. Les banques centrales américaine et anglaise baissent leurs taux, les politiques et les analystes mettent la pression en faveur d’une baisse… ce qui s’est joué ce jeudi, c’est tout simplement la crédibilité de la BCE. Alors que les membres du conseil et Jean-Claude Trichet communiquent sur le maintien d’une inflation faible, la BCE ne pouvait pas annoncer dans le même temps une diminution de ses taux d’intérêt.

Je finis par un clin d’oeil à ceux qui s’intéressent aux monnaies et aux taux de change : la FED baisse ses taux, la BCE maintient les siens… et la valeur de l’euro baisse sur le marché des changes, sous la barre des 1,45 dollars. Intéressant non ? ;-) Pour nos lecteurs, c’est l’inverse qui devrait se produire.

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement