Krach boursier, crise de 1929, chute bourses Europe : Crise boursière : les autorités redoutent maintenant un “bank run” après le krach boursier

Souvenez-vous de la crise de 1929 : les épargnants américains en mal de confiance faisaient la queue devant les banques pour retirer toutes leurs économies… précipitant ainsi la crise après le krach boursier de l’époque et son “jeudi noir”.

Cela s’appelle un “bank run”.

Panique sur les bourses mondiales - le Top 13 des chutes boursières hier

Si vous avez quelques économies placées en bourse, elles ont sans doute pris un sacré coup hier.

Voyez un peu les résultats de cette crise boursière, hier :

  1. Bourse Moscou RTS : - 19,10%
  2. Bourse Amsterdam : -9,14%
  3. Bourse Cac 40 : -9,04%
  4. Bourse Euronext 100 : -8,56%
  5. Bourse Vienne : -8,22%
  6. Bourse MIB 30 (Italie) : -8,06%
  7. Bourse Footsie : -7,85%
  8. Bourse Dax : -7,07%
  9. Bourse Bel 20 : -6,87%
  10. Bourse Ibex (Espagne) : -6,06%
  11. Bourse Nasdaq composite : -4,34%
  12. Bourse Dow Jones : - 3,58%
  13. Bourse Nikkei : -3,03%

On remarque que ces chutes brutales ont principalement eu lieu dans les bourses européennes. Les investisseurs et épargnants n’ont donc pas du tout été rassurés par les appels à la confiance lancés ce week-end.

La communication des gouvernements sur la confiance… contre-productive

On l’a vu ces derniers jours, les sommets et réunions suivis de forces conférences de presse axées sur la confiance n’ont pas rassuré les marchés boursiers.

Pourquoi ?

Parce qu’elles sont très, trop sérieuses : si quelqu’un vous dit “ayez confiance en …“, vous avez toutes les raisons de ne pas avoir confiance. C’est aussi simple que cela. C’est presque le signal disant aux gens: “ils nous disent de laisser nos économies en bourse et d’avoir confiance, c’est donc probablement que cela va très mal. Je vais peut-être retirer mes économies de la bourse…

Les spéculateurs sont-ils à l’origine de ce mini krach boursier ?

Autre question que l’on peut se poser : ce krach boursier européen serait-il dû au retrait des spéculateurs des marchés boursiers ?

Ce sont généralement les premiers arrivés, et les premiers repartis. La question a donc du sens : si les spéculateurs s’en vont, cela crée forcément un effet boule de neige tant les montants sont colossaux.

Les épargnants, des sportifs de haut niveau

Désormais, les autorités craignent ce fameux bank run de la part des épargnants.

Le marché interbancaire est très tendu : les banques rechignent à se prêter de l’argent entre-elles de peur de ne plus pouvoir le récupérer par la suite. De ce fait, ce sont surtout les dépôts des épargnants qui permettent aux banques de se financer.

Donc, si demain les épargnants décidaient de retirer leurs économies, les banques ne pourraient plus se financer.

On devrait donc voir dans les prochains jours des appels à laisser ses économies en banque… ce qui n’aidera pas à rassurer, cette fois-ci, les épargnants.

Le “bank run”… vous y croyez ?

Allez-vous retirer vos économies si la situation persiste ? Pensez-vous que d’autres le feront ?

Pensez-vous que la crise boursière d’hier soit liée aux spéculateurs ou aux épargnants lambda ?

Réagissez, exprimez votre avis en postant une réaction ci-dessous (faites dérouler la page.)

Crédits source et illustrations de cette analyse économique

Source et illustrations de cette analyse économique :

  • Crédit source : Le Monde, Capital, Le Figaro, Boursorama.
  • Crédit photo/image : copyright Gautier Girard. Tous droits réservés, reproduction interdite.
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement