Banque, financement entreprise, TPE : Relations entre les banques et les TPE/PME : il y a encore de gros progrès à faire

Suite à la publication en juin 2014 d’un rapport de l’Observatoire du financement des entreprises sur les TPE, la Fédération bancaire française (FBF) s’était engagée à améliorer les relations entre les TPE/PME et les banques.

Cet engagement devait se cristalliser autour de 5 mesures. Mais où en est-on aujourd’hui ?

Les relations entre les banques et les TPE

1) Répondre rapidement

A partir du moment où le dossier est complet, les dirigeants de TPE/PME doivent recevoir une réponse sous 15 jours ouvrés.

Bilan : il est difficile de dresser un bilan objectif puisqu’une partie des réseaux bancaires n’a pas fini de mettre en place les outils qui permettent de chiffrer le nombre de dossiers pour lesquels le délai est supérieur à 15 jours. Lorsque les outils statistiques existent, la proportion moyenne de délais de réponses inférieurs à 15 jours ouvrés est de 90%.

2)  Expliquer un refus de crédit

  • le conseiller bancaire habituel du dirigeant doit lui donner une explication orale en cas de refus de crédit
  • s’il le souhaite, le dirigeant doit obtenir un entretien avec le responsable de la banque

Bilan : Pour la première partie de l’engagement (l’explication orale), le bilan est plutôt positif. En revanche, si la possibilité d’un entretien avec un supérieur hiérarchique existe, rien n’est fait pour en informer les dirigeants.

3) Indiquer les recours existants

Les lettres de refus de crédit ou de dénonciation doivent préciser toutes les possibilités de recours (dont la Médiation du crédit aux entreprises)

Bilan : cet engagement est globalement respecté dans les cas de dénonciation de crédit mais il pourrait être amélioré. Par exemple, certains courriers n’indiquent pas le site internet de la Médiation du crédit alors qu’il s’agit du seul moyen pour la saisir. Il n’est pas toujours signalé non plus qu’il s’agit d’un service extérieur à la banque, ce qui peut générer des confusions. En revanche, le bilan est négatif quand il s’agit d’un refus de crédit puisque les banques n’informent pas les dirigeants de l’existence de la Médiation du crédit.

4) Informer sur les solutions de financement de la trésorerie à court terme

Un guide pédagogique doit permettre de mieux comprendre les produits de financement existants pour trouver des solutions à court terme.

Bilan : positif…ou presque. Le guide existe ; il est consultable  et téléchargeable ici : Les clés de la banque. Le problème, c’est que les dirigeants ne le savent pas !

5) Assurer une stabilité des conseillers TPE dans leurs fonctions

Pour être plus efficaces, les conseillers doivent maîtriser leurs dossiers. Il est donc préférable d’éviter un turn-over important.

Bilan : la durée moyenne à un poste varie de 3 à 4 ans en moyenne, parfois beaucoup moins. La rotation des chargés de clientèle reste donc assez élevée.

Vous pouvez consulter l’intégralité de l’évaluation de l’engagement de la FBF ici : Observatoire du financement des entreprises

Et vous qu’en pensez-vous ?

Crédit photoShutterstock.com
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement