Christine lagarde, fmi, conséquences récession : Numéro spécial : La France en récession d’ici fin 2008 - Chronique de la récession à venir

Alors que l’économie internationale ralentissait depuis 1 an, la crise financière internationale va porter un coup de masse sur la tête de l’économie française. Pour finalement entrer en récession…. c’est ce que rapporte l’INSEE, dans sa dernière note de conjoncture, un document que devrait lire Christine Lagarde, notre Ministre de l’Économie et des Finances, pendant son petit déjeuner.

L’économie française subit le contrecoup de 3 chocs mondiaux

Pourquoi cette panne de croissance ? Pour 3 raisons à la récession à venir :

  1. L’éclatement de la bulle immobilière, dans de nombreux pays. On commence à l’observer en France. De ce fait, les ménages investissent moins.
  2. Le prix des matières premières est allé de records en records jusqu’à cet été. Cela inclut le pétrole.
  3. Les perturbations sur les marchés financiers résultant de la crise des subprimes entrainent une difficulté croissante pour obtenir des crédits. Les banquiers sont frileux et serrent les conditions de financements. Certains banquiers auraient même interdiction de financer certains secteurs de l’économie.

Ces chocs que la France ne peut contrer seule lui sont complètement exogènes. Pour parler plus simplement, toutes les mesures qu’elle prendra seule directement liées à ces chocs seront vains. Les causes et remèdes sont à tout le moins européens. Mais plutôt mondiaux.

Ces faiblesses se traduisent très concrètement au niveau micro-économique, dans le monde de l’entrepreneuriat. D’un côté les défaillances d’entreprises explosent (+10%) alors que dans le même temps, le nombre de créations d’entreprises stagne (+0,1%).

Récession et prévisions économiques pour la fin d’année 2008

La croissance du PIB de 2008 ? FMI 1, Gouvernement 0

Revenons tout d’abord sur les prévisions précédentes.

Alors que le FMI prédisait depuis le mois d’Avril 2008 une croissance de 1% en France en 2008, le gouvernement a fait la sourde oreille. Officiellement, le gouvernement prévoyait une croissance de 1,7% jusqu’au mois de septembre… il a donc fallu 5 mois au Gouvernement pour changer ses prévisions et préparer l’opinion à des lendemains difficiles.

Depuis le mois dernier donc, la France s’attend officiellement à une croissance du PIB en 2008 de 1% en France, via Madame Christine Lagarde.

Voilà pour la retrospective. Maintenant, voyons ce qu’il s’est passé et ce qu’il va peut-être se passer.

Croissance du PIB passée et récession à venir

La croissance du PIB français a été de +0,6% au 1er trimestre 2008. Ensuite, elle s’est retournée pour se placer à -0,3% au second trimestre. Mais ce n’est pas suffisant pour faire une récession. Pour qu’il y aie récession, il est nécessaire d’avoir une diminution du PIB pendant 2-3 mois.

L’INSEE prévoit une croissance négative durant les 2 derniers trimestres de 2008. Soit une récession technique (une vraie de vraie récession en somme) :

  • Récession en France au troisième trimestre 2008 : -0,1% de croissance
  • Récession en France au quatrième trimestre 2008 : -0,1% de croissance

La France devrait ainsi finir l’année en récession… au niveau annuel, cette récession devrait provoquer une croissance encore plus faible que 1% pour toute l’année.

Si cela se produisait tel que prévu par l’INSEE, la récession de fin d’année 2008 impliquerait une croissance du PIB de la France à +0,8% pour toute l’année.

Récession = purge : prospective de la fin d’année et du premier semestre 2009

Pardonnez-moi ce mot, j’ai horreur du mot purge mais il me paraît tout à fait approprié pour analyser la suite de cette récession.

A en croire l’aide apportée par les gouvernements occidentaux, nul doute que les établissements financiers tiendront, au moins en France et en UE. La crise financière va ainsi se purger. Grâce à l’aide des centaines de milliards d’euros payés par les contribuables.

La fin ou l’intime contrôle des parachutes dorés est probable.

Les Etats-Unis se poseront des questions sur leur modèle économique. Ils regarderont de l’autre côté de l’Atlantique. Et verront avec mépris, que nous les frogs, grâce à l’intervention de l’État (la gauche aurait fait pratiquement pareil que celui en place), … nous avons prévenu la crise et limité la casse. Le New York Times a titré là dessus il y a 2 semaines… avec mépris.

Pour revenir en France, le marché immobilier se retournera et provoquera une dégradation de la consommation des ménages.

Le Salut de cette récession viendra de l’International : la croissance mondiale tirera la croissance française.

Pour finir, n’oublions pas que les élections européennes arrivent. C’est pour 2009 ! Est-ce que cette crise poussera les peuples à vouloir plus d’Europe pour les protéger (l’Union fait la force) ?

J’en doute et pense plutôt que les peuples accuseront les autres.

D’accord ? Pas d’accord ? Réagissez !

Pensez-vous que je me trompe ?

Réagissez, exprimez votre avis en postant une réaction ci-dessous (faites dérouler la page.)

Crédits source et illustrations de cette analyse économique

Source et illustrations de cette analyse économique :

  • Crédit source : Lire la source.
  • Crédit photo/image : copyright Gautier Girard. Tous droits réservés, reproduction interdite.
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement