Marché immobilier en france, prix immobilier, immobilier en france : Marché immobilier : l’immobilier en France va t-il se retourner ?

Vous le savez, on pensait le marché immobilier en France en phase de ralentissement après les fortes hausses des dernières années. Or il semble que nous soyons partis pour suivre les Etats-Unis, le Royaume-Uni, et l’Espagne sur la voie d’un retournement du marché immobilier français. On en parle ici, voici des chiffres et l’analyse.

Derniers chiffres du marché immobilier français

Les derniers chiffres sont plutôt mauvais :

  • Les crédits immobiliers : baisse de 8 à 9% des crédits immobilier au 1er trimestre 2008, par rapport à 2007,
  • Le stock des logements : le stock des logements en commercialisation a augmenté de 30% entre fin 2006 et fin 2007,
  • Les prix immobilier en 2008 : les prix pourraient baisser de 4% en 2008 dans le neuf, et de 3% dans l’ancien.

Ces mauvais chiffres sont largement dûs à la crise des subprimes : les banques, toujours en train d’assainir leurs comptes, deviennent de plus en plus prudentes pour l’octroi des prêts immobilier.

Cela veut dire que le marché du crédit immobilier stagne voire se retourne : comme les acheteurs ont plus de difficulté à emprunter, les ventes de biens  immobiliers diminuent, de même que les prix.

Pourquoi l’économie française risque gros si le marché de l’immobilier se retourne brusquement

L’économie française n’est pas dans une si bonne posture… mais il y a pire ailleurs : le miracle économique espagnol ces dernières années s’est révélé spectaculaire. En bien, comme en mal : là-bas, le marché de l’immobilier s’est brusquement retourné. En l’espace de quelques mois, le pays s’est retrouvé avec une somme de difficultés économiques. La plus évocatrice est la brusque remontée du chômage en Espagne. Alors qu’il était tombé à 8,1% en 2006, il est en constante augmentation depuis 1 an pour atteindre 9,3% en mars 2008 (dernier chiffre Eurostat).

Il est arrivé la même mésaventure au Royaume-Uni avec l’immobilier. Sauf qu’outre-Manche les conséquences se rapprochent de celles observées aux Etats-Unis. Notamment la faillite de la banque Northern Rock, ainsi que des pertes abyssales pour d’autres, notamment la RBS. Ces problèmes financiers ont provoqué la nationalisation de la Northern Rock. Ils ont aussi engendré l’intervention de la Banque d’Angleterre (BoE), comme aux Etats-Unis (Fed) et en zone euro (BCE), afin d’aider les banques et faciliter les crédits.

En France, tout le monde connaît la célèbre affaire Kerviel, mais nous avons aussi l’affaire Calyon (Crédit Agricole). La crise des subprimes a coûté des milliards d’euros rien qu’à ces deux banques françaises (2,5 milliards à la Société Générale depuis l’été 2007).

Le risque avec un marché immobilier français à la baisse est donc multiple si l’on regarde ce qu’il se passe chez nos proches voisins :

  • Défaillances des paiements de crédits (puisqu’il devient plus difficile de se débarrasser de ses biens immobiliers),
  • Augmentation du chômage chez certaines catégories professionnelles (bâtiment par exemple),
  • Assèchement du crédit dans d’autres secteurs que l’immobilier (à cause des défaillances de paiements et de la crise des subprimes).

Les conséquences touchent directement le pouvoir d’achat, chômage en France, ainsi que la consommation des français. La consommation française représente 60% de la croissance du PIB…

Les risques paraissent donc sérieux.

Qu’en pensez-vous ? D’accord ? Pas d’accord ?

Et vous, croyez-vous que le marché de l’immobilier va se retourner ? Vous attendez-vous à une correction sévère ou à la propagation des dégâts sur le reste de l’économie ?

Réagissez ci-dessous ou continuez la discussion sur le forum.

Réagissez, exprimez votre avis en postant une réaction ci-dessous (faites dérouler la page.)

Crédits source et illustrations de cette analyse économique

Source et illustrations de cette analyse économique :

  • Crédit source : Lire la source.
  • Crédit photo/image : copyright Gautier Girard. Tous droits réservés, reproduction interdite.
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement