Chiffres inflation, inflation, inflation 2008 : Inflation de la France : les chiffres repartent en baisse en octobre 2008

Les chiffres de l’inflation française augmentent de nouveau en mai 2008 par rapport à avril. C’est une accélération de l’augmentation des prix, à la fois par rapport à avril et par rapport à l’année dernière.

Inflation en octobre 2008 : -0,1% sur 1 mois, et +2,7% sur 1 an

En octobre 2008, l’indice des prix à la consommation de l’ensemble des ménages (qui mesure l’inflation en France) diminue de -0,1 %. Avec la crise financière et l’assèchement du crédit, c’est une décélération logique et une tendance de long terme.

Il y a 1 an en octobre 2007, l’inflation d’un mois sur l’autre était de +0,2%.

Ce mois-ci, l’inflation décélère à +2,7% sur 1 an. En septembre 2008, nous étions encore à +3% d’inflation des prix en France sur 1 an.

Merci à la baisse du pétrole !

Ce mois-ci, la diminution des prix de l’énergie (et du pétrole) est largement à l’origine de cette décélération de l’inflation française.

En effet, les prix de l’énergie ont diminué de -3,7% en seulement 1 mois. Sur 1 an, l’augmentation des prix de l’énergie atteint encore +9,1%.

Notons toutefois que la vraie sortie du problème de pouvoir d’achat n’est pas pour tout de suite. Dans le même temps, les chiffres montrent deux données intéressantes :

  • L’alimentation augmente de nouveau de +0,5%% en octobre 2008 par rapport à septembre.
  • Les produits industriels sont également en augmentation, de +0,4% sur 1 mois.

Après l’inflation, la déflation ?

Alors que l’inflation atteignait des sommets il y a très peu de temps… le taux d’inflation en France continuera sa décélération dans les prochains mois.

Pire encore, récession oblige, on craint même une déflation en France (j’en parle ici). C’est à dire que les prix diminuent globalement au lieu de monter. Ceci est dû à la faiblesse du crédit et à la crise économique :

Le crédit favorise l’inflation puisque lorsqu’un banquier accorde un crédit, il ne prête pas d’argent. C’est de la nouvelle monnaie qui est créée pour l’occasion. Puisqu’il y a plus de monnaie en circulation, la valeur des biens et services diminue en valeur : donc, les prix augmentent pour rattraper ce retard.

Or, avec la crise financière et les tensions sur le marché du crédit (assèchement du crédit), que se passe-t-il ? Les crédits sont en chute libre.

Donc, il y a moins de création de monnaie. L’effet est donc mécanique : puisqu’il y a moins de crédits accordés, on crée moins de monnaie, donc on  fait refluer le taux d’inflation.

De la déflation à l’image de ce qui se passe depuis des années au Japon… qu’en pensez-vous ?

Réagissez, exprimez votre avis en postant une réaction ci-dessous (faites dérouler la page.)

Crédits source et illustrations de cette analyse économique

Source et illustrations de cette analyse économique :

  • Crédit source : Lire la source (INSEE).
  • Crédit photo/image : copyright Gautier Girard. Tous droits réservés, reproduction interdite.
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement