Croissance France 2008, croissance française, croissance française 2008 : Croissance française de 2008 : Christine Lagarde prépare l’opinion à une croissance d’1% en France

La semaine dernière nous discutions du grand coup de frein observé par la croissance européenne. On apprenait que la France fait partie des 5 pays de l’UE qui plombent la croissance en Europe au second trimestre 2008.

En effet, après une croissance du PIB en augmentation de +0,6% au 1er trimestre, la France a vu son activité diminuer de -0,3% au second trimestre. Les analystes s’accordent à penser que la morosité économique perdurera jusque mi-2009.

Christine Lagarde et la croissance en France pour 2008 : ce qui était “prévu”

Rétrospectivement, Christine Lagarde et le Gouvernement tablaient sur une croissance de 1,7% en France pour l’année 2008. Ce chiffre était à peine dévoilé qu’il suscitait le scepticisme parmi les commentateur. Je titrais dès avril 2008 sur “Croissance mondiale 2008-2009 : glisse t-on vers les 1% en France ?” en réaction à une note du FMI.

Pour parvenir à cette croissance d’1,7% en 2008, le Gouvernement français mettait surtout en avant :

  1. Son paquet fiscal
  2. Les heures supplémentaires
  3. Une inflation plus faible qu’actuellement
  4. Un prix du baril de pétrole plus faible
  5. Un dollar plus fort que ces derniers mois
  6. Un chômage en dessous 8%

Sur ces 6 points, au moins 3 n’avaient rien à voir avec la France à proprement dit. La France n’est pas maîtresse de ses taux d’intérêt, n’a pas d’influence sur le cours du pétrole, et encore moins sur la vigueur du dollar.

Concernant le chômage et les heures supplémentaires (2 et 6), on se demandait si l’augmentation des heures supplémentaires en France n’allait pas se faire au détriment des nouvelles embauches. Le chômage en France stagne depuis quelques semaines.

Christine Lagarde prépare l’opinion à une croissance française à 1% pour 2008

On y vient… Christine Lagarde lance sa communication sur la “croissance à 1% en France“. Madame la Ministre a ainsi déclaré ce week end :

Il est impossible que nous atteignions 1,7 % de croissance

Ensuite, Christine Lagarde a déclaré :

Avec un mauvais deuxième trimestre [-0,3 %] et un troisième trimestre dont, je l’ai dit déjà, je pense qu’il ne sera pas bon, il est mathématiquement impossible que nous atteignions 1,7 %

Pour finalement conclure que celle-ci [la croissance] serait finalement “sans doute autour de 1 %”.

1% de croissance glissante et inflation ces 8 prochains mois ?

C’est plutôt dommageable que le Gouvernement français arrive aux mêmes conclusions que le FMI avec 5 mois de retard…

D’autant que l’inflation poursuit son envolée, alors qu’on prévoyait une accalmie à la rentrée.

Chers entrepreneurs, chères entreprises, je vous propose de suivre cette feuille de route :

  1. Préparez-vous aux vaches maigres pour au moins 8 mois
  2. Prenez les sous de vos clients avant qu’ils n’en aient plus

Plutôt simple, non ? On ne va tout de même pas paniquer !

Crédits source et illustrations de cette analyse économique

Source et illustrations de cette analyse économique :

  • Crédit source : Lire la source (Le Monde).
  • Crédit photo/image : copyright Gautier Girard. Tous droits réservés, reproduction interdite.
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement