économie zone euro, économie européenne, relance économique : Crise économique : la Commission Européenne prépare un plan de relance de l’économie en UE

Vous ne rêvez pas : la Commission de l’UE prépare un plan de relance économique en Union Européenne. Ce plan est présenté comme une réponse globale de l’UE face au risque de récession.

Un plan de relance pour l’économie Européenne

José Manuel Barroso, le Président de la Commission, déclare ainsi :

La Commission s’est entendue sur la manière de passer de la crise financière au rebond économique (…) et a adopté un cadre de politiques (…) Nous présenterons le 26 novembre un plan raisonné de soutien économique au sein de l’Union européenne basé sur ce cadre.

Toujours selon Barroso,

Notre première priorité sera de minimiser l’impact sur l’emploi et sur la prospérité des citoyens européens.

Pour conclure :

Ou nous nageons ensemble ou nous coulerons ensemble.

Un Premier Ministre de l’Union Européenne

Je doute que le plan de relance soit à la mesure des enjeux économiques tant en zone euro que dans l’ensemble de l’Union Européenne. On en saura plus sur ce plan de relance économique d’ici fin novembre.

Selon les autorités de Bruxelles, ce plan de relance devrait rester dans les clous des critères de Maastricht, en tous cas pour les Etats-Membres de la zone euro. Autrement dit : il sera difficile pour chacun de relancer l’activité économique sans trop dépasser le seuil de 3% de déficit budgétaire.

En revanche, il s’agit d’un tournant pour l’Union Européenne : il existe pour la première fois une volonté politique d’agir sur le plan économique au niveau global de l’UE… pour une raison conjoncturelle (la crise économique) et non une raison structurelle.

Malgré les doutes que l’on puisse avoir, ce plan semble déjà loin des quelques millions accordés ponctuellement à certains secteurs en difficulté.

Ainsi, le Président de la République française Nicolas Sarkozy et son volontarisme européen semblent prendre de l’ampleur au plus haut niveau européen : José Manuel Barroso n’a jamais été aussi Président de la Commission de Bruxelles que depuis cette crise !

Ce qui est intéressant dans cette approche est que ce pouvoir politique n’est pas légitimé par un cadre formel mais par un cadre informel : le volontarisme de l’un des pays Membres de l’UE.

Que pensez-vous de cette évolution de la pratique institutionnelle au niveau européen ? S’agit-il d’un prémice à un vrai pouvoir de décision politique au sein de l’exécutif de l’Union Européenne ? Peut-être que la solution au blocage de l’UE soit dans le pragmatisme informel ?

Réagissez, exprimez votre avis en postant une réaction ci-dessous (faites dérouler la page.)

Crédits source et illustrations de cette analyse économique

Source et illustrations de cette analyse économique :

  • Crédit source : Commission de Bruxelles, Le Monde, Capital, Le Figaro.
  • Crédit photo/image : copyright Gautier Girard. Tous droits réservés, reproduction interdite.
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement