Comment, aujourd’hui, augmenter dramatiquement la pérennité de son entreprise ?

Selon Oseo, c’est très simple : il suffit de contracter un crédit bancaire pour assurer le financement de son entreprise, à la création…

Le taux de pérennité de l’entreprise prend 20 points en cas de crédit de financement

Le chiffre du taux de pérennité de l’entreprise à 3 ans varie assez grandement. Soit que l’on crée son entreprise en tant que chômeur, soit que l’on crée en occupant déjà un emploi :

  • Taux de pérennité d’entreprise à 3 ans (chômeurs) : 63% de survie.
  • Taux de pérennité d’entreprise à 3 ans (emploi occupé) : 73% de survie.

Cela représente une inégalité des chances de réussite.

Pourquoi le crédit bancaire augmente la pérennité ?

Mon analyse est que le crédit bancaire oblige les créatrices et créateurs d’entreprise à mieux ficeler leur projet d’entreprise… à s’entourer de professionnels de la création, et à se former.

Seulement voilà : à ce jour, seules 25% des créations d’entreprise bénéficient d’un crédit bancaire (Source Oseo).

Paradoxalement donc, alors que les entreprises ont plus de difficultés à passer le cap des 3 ans sans crédit, seul une toute petite part des créations se fait avec un apport du crédit bancaire.

La difficile loi des chiffres concernant la pérennité des entreprises à 3 ans

20 points de taux de survie en plus si l’on fait un crédit, cela mérite réflexion.

Surtout si l’on crée son entreprise alors que l’on est actuellement au chômage… la question de fond reste de savoir pourquoi seules 25% des créations font appel au crédit pour se financer au démarrage ?

La date de ce chiffre n’est pas disponible, en revanche on peut imaginer qu’il a été pointé avant la crise financière et l’assèchement actuel des crédits.

Que fait le gouvernement ?

Les deux dernières mesures du gouvernement pour favoriser le crédit bancaire

Avec Nacre, le Gouvernement espère augmenter le taux de survie des entreprises créées par des personnes au chômage. 140 millions d’euros sont alloués à Nacre, via des crédits de financement d’entreprise à taux zéro.

C’est un bon début. On regrette seulement que seuls 140 millions soient alloués à ce fonds.

Oseo vient par ailleurs de s’associer à France Active pour octroyer des  PCE (Prêt à la Création d’Entreprise). France Active s’engage notamment à apporter des experts aux créateurs pour faciliter l’octroi de PCE. Le but est que le créateur soit entouré et mieux formé… pour mieux ficeler son dossier de financement par crédit bancaire.

Ainsi, il semble bien que pour contourner la loi des chiffres, le crédit soit une étape obligée. En obligeant l’entrepreneur à s’entourer, à se former, à ficeler son projet.

Courage !

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement