Les marchés internationaux ne concernent pas que les grands groupes ! Les petites entreprises françaises sont aussi amenées à importer et leur savoir-faire peut séduire des clients étrangers.

Prenons par exemple la marque de vêtements de cuir DKS.  L’entreprise est familiale, à taille humaine, et elle fabrique exclusivement ses vêtements et accessoires en France. Pourtant, elle a réussi à s’imposer à l’international et elle vend partout dans le monde.  On pourrait aussi citer Récépieux, qui vend son invention dans 40 pays sans avoir été soutenue par les banques ou la BPI (voir l’interview de Dominique Fonfrède). Ou encore Advanseez, une petite start-up bretonne qui a déjà un partenariat avec les Etats-Unis pour vendre son application de management (voir l’interview de Christophe Hervé).

Et il y en a tant d’autres ! Alors, pourquoi pas vous ?

C’est pour vous aider à trouver des réponses concrètes que Gautier-Girard.com vous propose un événement éditorial spécial : la Semaine Réussir à l’International du 26 mai au 2 juin 2015.

Réussir à entreprendre à l’international

Au programme :

  • Les incubateurs français aux Etats-Unis
  • Le Plan Régional d’internationalisation des entreprises
  • Importer ou Exporter en Union Européenne : ce qu’il faut savoir
  • Se développer à l’étranger : qu’est-ce qu’une joint-venture ?
  • Export : les précautions à prendre avant de se lancer

Si vous souhaitez participer et apporter votre expertise ou votre témoignage, n’hésitez pas à contacter la Rédaction !

 Crédit photo : Shutterstock.com 
Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement