Aide des exportations des PME via Ubifrance et OseoComme vous le savez, l’agence d’aide à l’exportation UBI France est en cours de réforme. Le but est notamment d’être plus efficace, et de mieux distribuer les aides publiques.

Une actualité montre cette nouvelle orientation en faveur des PME : UBIFrance et Oseo viennent de signer un partenariat pour aider les PME à exporter.

Le point sur l’aide à l’exportation : le prêt pour l’export

Cette aide est réalisée sous la forme d’un prêt à l’exportation en direction des PME. L’objectif est d’aider 10 000 entreprises entre 2009 et 2011.

Le Prêt Pour l’Export (qui porte aussi le doux nom de PPE) est un financement sans garantie. Il est à taux fixe, avec possibilité d’allègement des remboursements la première année.

Son montant est compris entre 20 000 et 80 000 €, d’une durée de 6 ans avec un an de différé.

Les conditions : Il s’adresse aux PME de plus de trois ans pour financer les dépenses liées à leur développement international, notamment les dépenses immatérielles.

Un prêt pour l’export… pour financer quoi ?

Aider à financer les exportations des PME, c’est bien… mais financer quoi au juste ?

Voici les dépenses qui entrent dans le cadre de ce prêt pour l’exportation :

  • Études de marché, prospection, foires, salons.
  • Opération de communication.
  • Frais de recrutement et de formation.
  • Salaires et dépenses liés aux Volontaires Internationaux en Entreprise (VIE).
  • Frais de design, d’adaptation des produits aux normes étrangères.
  • Matériels spécifiques ou de démonstration, à faible valeur de revente.
  • Besoins en fonds de roulement.

Autant dire que les dépenses couvertes sont très larges… ce qui est particulièrement apprécié, c’est que les frais de communication rentrent dans ce prêt. Car généralement, les banquiers refusent de soutenir par l’emprunt les dépenses de communication/publicité.

C’est une excellente nouvelle pour toutes les PME voulant exporter !

Mettre en favoris et partagerEntreprise»Abonnement